Êtes-vous fait pour devenir riche...vite?

Publié le 10/05/2015 à 17:59, mis à jour le 11/05/2015 à 19:16

Êtes-vous fait pour devenir riche...vite?

Publié le 10/05/2015 à 17:59, mis à jour le 11/05/2015 à 19:16

Photo: Shutterstock

Ceux qui étudient la Bourse depuis longtemps savent que l'atteinte de la richesse constitue une possibilité et une réalité si l'on investit soigneusement. Toutefois, ce chemin requiert beaucoup de patience. Même un individu engendrant un rendement annuel aussi élevé que 40% devra attendre un bon nombre d'années avant de se considérer riche, s'il débute avec un maigre capital.

Il existe d'autres entrepreneurs qui font fortune bien plus rapidement. Quelques cas exceptionnels nous viennent en tête. Il suffit de penser au dirigeant fondateur de FaceBook (Nasdaq, FB), Marc Zuckerberg, qui jouit maintenant d'une valeur nette de 35G$US malgré son jeune âge. Dans d'autres cas, les entrepreneurs amassent une fortune rapidement en assumant simplement beaucoup de risques financiers. Observons le cas de David Siegel, qui dirige la société Westgate Resorts, située en Floride. Cet exemple s'avère particulièrement intéressant, car un film dévoilant son quotidien, sa vie familiale et ses opinions est sorti en 2012. Ceux qui ne l'ont pas visionné peuvent l'obtenir sur Netflix. Il s'intitule «The Queen of Versailles». 

La Reine de Versailles réfère à Jacqueline, la femme de M. Siegel. Le couple fit construire une maison de 90 000 pieds carrés, et celle-ci était considérée comme étant la plus grande maison du pays. Le style fut inspiré par le Château de Versailles de France. Leur fortune découla de l'entreprise Westgate, qui vend des condos à temps partagé, principalement en Floride. La société a connu une croissance fulgurante, et cette dernière était évidemment propulsée en partie par le recours au financement. La crise de 2008 frappa. Selon M. Siegel, sa valeur nette avait atteint 1,8G$US. Aujourd'hui, elle est estimée à 100M$US. La dette handicapa sérieusement sa situation financière. M. Siegel trouva la situation si éprouvante qu'il déclara que plus jamais il ne serait esclave» des banques dans le futur. 

Un succès rapide qui survient grâce à la dette

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Bourse: vers trois ou quatre baisses de taux de la Banque du Canada

17/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. La Banque du Canada réduira son taux directeur à 3 ou 4 reprises d'ici décembre, selon Sébastien Mc Mahon.