Inquiétudes concernant le financement du transport collectif au Québec

Publié le 20/11/2023 à 15:21

Inquiétudes concernant le financement du transport collectif au Québec

Publié le 20/11/2023 à 15:21

(Photo: marcbruxelle pour 123RF)

Un texte d'André Lavoie, directeur général de l’Association des centres de gestion des déplacements du Québec

 

COURRIER DES LECTEURS. L'Association des Centres de gestion des déplacements du Québec (ACGDQ) suit de près la situation financière du transport collectif et souhaite partager ses préoccupations. Étant mandatés pour promouvoir la mobilité durable par le ministère des Transports et de la Mobilité durable, nous constatons des besoins urgents chez les employeurs, étudiants et personnes aînées dépendants du transport collectif.

La qualité du transport collectif est cruciale pour faciliter l'accès au travail et aux études, et son absence pourrait conduire à une dépendance accrue à l'automobile, aggravant les problèmes de congestion et d'émissions de gaz à effets de serre. Sans investissements majeurs, l'offre et la qualité de service risquent de diminuer, affectant les usagers actuels et compromettant les objectifs de la Politique de mobilité durable. 

Nous croyons qu'augmenter les investissements soutiendrait une société équitable et inclusive, contribuant à atténuer la crise de main-d'œuvre et assurant l'accès aux soins de santé. Ignorer les besoins des organisations de transport collectif va à l'encontre des impératifs économiques, sociaux et environnementaux actuels. En transport, comme c’est l’offre qui conditionne la demande, réduire les services ne fera que réduire la demande pour le transport collectif.

Bien que la nécessité de réduire le parc automobile pour atteindre la neutralité carbone ait été soulignée, des alternatives de qualité doivent être offertes. Les systèmes de transport collectif sont cruciaux, mais ils ont été affaiblis par la pandémie, nécessitant des investissements dans les opérations plutôt que des solutions à court terme pour éponger des déficits.

Les dernières annonces du gouvernement concernent principalement les Sociétés de transport collectif, mais le soutien aux organismes municipaux, intermunicipaux et régionaux est également essentiel. Les zones urbaines et rurales doivent être interconnectées pour répondre aux besoins de déplacement de la population du Québec.

Malgré les défis financiers, des solutions existent et ont été proposées. Nous recommandons, afin de rassurer les acteurs, d'agir en cohérence avec la PMD, et d'adopter rapidement des solutions transitoires pour contrer les déficits actuels qui entravent le développement des services.

Le transport collectif n'est pas une dépense, mais un investissement rentable avec de nombreux avantages. Nous continuerons de collaborer afin d’améliorer la mobilité durable au Québec et espérons que le gouvernement puisse présenter un plan de développement de la mobilité durable ambitieux et à la hauteur des besoins des différents milieux.

 

À propos de ce blogue

La rédaction de Les Affaires réserve cet espace aux lecteurs qui voudraient réagir aux textes d’opinions et d’analyse publiés sur son site internet par ses chroniqueurs et ses experts invités. Seuls les textes respectueux et clairement argumentées seront considérés. Les propos tenus dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Les personnes souhaitant publier une lettre d’opinion dans la rubrique Forum sont invitées à soumettre leur texte à redactionlesaffaires@groupecontex.ca

Sur le même sujet

Où est le côté humain des ministres?

COURRIER DES LECTEURS. Pouvons-nous vraiment croire que nos ministres sont de bons «boss»?

Les démissions de François Legault

COURRIER DES LECTEURS. Chaque congédiement est un cas d’espèce, quoique certains symptômes soient récurrents.