Bourse: des régimes de réinvestissement des dividendes moins avantageux

Publié le 01/03/2024 à 07:30

Bourse: des régimes de réinvestissement des dividendes moins avantageux

Publié le 01/03/2024 à 07:30

Une succursale de BMO.

Dès le deuxième trimestre de l’exercice 2024, et par la suite jusqu’à nouvel ordre, les actions ordinaires émises en vertu du régime de réinvestissement de dividendes et d’achat d'actions seront achetées sur le marché libre, sans escompte, a déclaré la direction de BMO. (Photo: 123RF)

BALADO. En dévoilant ses résultats financiers du premier trimestre le 27 février, la direction de BMO (BMO, 122,84$) a prévenu ses actionnaires qu'à compter du «deuxième trimestre de l’exercice 2024, et par la suite jusqu’à nouvel ordre, les actions ordinaires émises en vertu du régime de réinvestissement de dividendes et d’achat d'actions seront achetées sur le marché libre, sans escompte».

 

 

Cela a soulevé des questions auprès de certains actionnaires de la banque canadienne.

«Les régimes de réinvestissement des dividendes ne sont pas offerts par toutes les entreprises. Pour celles qui l'offrent, ils permettent aux actionnaires de recevoir leurs dividendes en actions de l'entreprise plutôt qu'en espèces», explique Vincent Fournier, gestionnaire de portefeuille à Claret.

Ce dernier précise que les actionnaires qui choisissent de recevoir leurs dividendes sous forme d'actions bénéficient parfois d'une escompte. «Par exemple, un actionnaire qui doit recevoir un dividende de 100$ et qui a choisi d'adhérer au régime pourrait recevoir l'équivalent de 105$ en actions», explique-t-il.

Or, la décision de BMO vient retirer cette prime, ce qui rend le régime moins avantageux.

Mais avant de choisir de recevoir un dividende en espèces ou en actions, il importe de comprendre les mécanismes de ces régimes, de même que leurs avantages et leurs inconvénients.

À propos de ce blogue

Le blogue des Gestionnaires en action permet à des gestionnaires de portefeuille de commenter divers éléments de l'actualité boursière et financière qui retiennent l'attention.

Denis Lalonde
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Sophie Brochu quitte le CA de la BMO

Mis à jour le 18/03/2024 | Dominique Talbot

Elle était membre du conseil d’administration de la Banque de Montréal depuis 2013.

BMO écope

01/03/2024 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. La divulgation des résultats du 1er trimestre de 2024 a ébranlé la confiance des investisseurs.

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Nouveaux sommets des marchés: occasion d'investissement ou risque accru?

05/04/2024 | Richard Langevin

EXPERT INVITÉ. Quel investisseur n’a pas déjà rêvé de réintégrer le marché le 23 mars 2020 après le recul pandémique?

35 ans d'existence (4)

Le modèle «gagnant-gagnant-gagnant».