Apple Watch Series 4 : le joyau de la couronne d'Apple?

Publié le 24/09/2018 à 09:15

Apple Watch Series 4 : le joyau de la couronne d'Apple?

Publié le 24/09/2018 à 09:15

Les propriétaires d’une Apple Watch de génération précédente remarqueront sans doute une chose à propos de la Series 4, sa plus récente mouture introduite au Canada à la fin de la semaine dernière : son affichage est plus lisible. Légèrement plus large, et profitant d’une mécanique révisée pour en faire un compagnon numérique axé sur la santé et le bien-être, elle en offre effectivement plus que ces prédécesseures.


À condition de savoir où regarder. Mais ceux qui savent, savent. «Il est incroyable de réaliser hors de tout doute que cette nouvelle montre va sauver au moins une vie», écrivait un critique américain spécialisé dans les vêtements et accessoires portables, il y a quelques jours.


En combinant l’alerte en cas de chute de son porteur aux outils de suivi de la santé cardiaque (allant jusqu’à l’intégration éventuelle d’un électrocardiogramme), on suit aisément cette logique. Mais il y a un mais : ceci n’est valable qu’aux États-Unis. Et sous certaines conditions.


Ainsi, si vous chutez de votre tabouret et que vous avez moins de 65 ans, il semble que la Watch ne pipera mot de votre mésaventure à personne. Et la lecture plus avancée sur rythme cardiaque, qui a reçu le sceau d’approbation de la FDA américaine, n’est pas offerte chez nous.


Bref, l’Apple Watch Series 4 risque de sauver la vie… des autres. 


En forme!


En revanche, elle vous aidera à mieux comprendre pourquoi vous êtes plus (ou moins) en forme, reconnaissant un peu plus précisément les moments de votre journée où vous êtes assis devant votre poste de travail et ceux où vous courez pour vous tenir en forme (ou pour rattraper votre autobus). Les données biométriques sont un peu plus détaillées, grâce à une nouvelle batterie de capteurs revus pour une fidélité accrue.


Ainsi, le suivi d’activités démarre automatiquement dès que vous vous élancez. Ajoutez la possibilité d’écouter la musique en provenance d’Apple Music via la connexion LTE (ce qui nécessite un casque Bluetooth), et vous avez une excellente raison d’opter pour la course minimaliste, celle sans son sans-fil dans la poche.


Une fois à l’autre bout du quartier, pas de souci si vous devez rappeler à votre douce moitié d’éteindre les gicleurs à l’avant de la maisonnée : en supposant que vous possédez tous deux une montre avec l’application Walkie-Talkie du système WatchOS 5, vous pouvez faire comme dans le bon vieux temps des réseaux PTT de Bell et Telus et tenir une conversation à la manière d’un véritable walkie-talkie.


Ka-tching!


Au fil des prochaines semaines, on vous parlera des montres signées Samsung et Google, qui visent à gruger un peu du marché que s’est taillé Apple dans le marché des montres connectées. On peut déjà vous dire une chose : aucune des deux ne semble capable d’offrir un équivalent à Apple Pay, l’outil de paiement sans contact qui remplace si aisément la carte bancaire ou la carte de crédit pour payer à des terminaux compatibles (et ils sont nombreux).


Tant que toutes les grandes banques n’auront pas d’entente avec Samsung, Google, ou un tiers préférant Android à iOS, Apple aura un avantage clé du côté de la mobilité en général, et de sa montre en particulier, puisqu’elle permet de laisser le téléphone et le portefeuille à la maison sans craindre de perdre le contact ou de ne pas pouvoir faire un brin d’épicerie en chemin.


À condition de ne pas manquer de jus en route, car l’autonomie de cette montre, d’environ une journée, s’écourte drôlement quand on l’active pour suivre une activité physique d’une heure ou plus…


Un peu plus pour tous


Comme on le disait au moment du dévoilement des produits il y a deux semaines, il ne manquerait plus qu’Apple permette d’activer plus d’une Watch par iPhone, pour rendre sa technologie ultraportable plus accessible. À 519$, on peut penser que ça fait cher pour une montre, mais tout le monde sera d’accord pour dire qu’elle en offre beaucoup plus que n’importe quelle montre signée Garmin ou Fitbit à un prix comparable.


Apple complète aussi son catalogue avec le modèle de l’an dernier, la Series 3, à prix réduit : 369$.


Ça semble être une stratégie qui fait mouche. Les analystes suivant de près la société de Cupertino parlent de ruptures de stocks dans plusieurs des marchés où la montre est déjà en vente. L’analyste Ming-Chi Kuo, qui voit généralement juste dans ce contexte, prédit même une meilleure réception pour cette montre que pour les iPhone XS et XS Max.


On verra bien dans trois mois, mais avec les Fêtes qui approchent, sans doute qu’on verra bien des propriétaires d’un iPhone pas trop âgé préférer se gâter avec cet accessoire en prime, plutôt qu’avec un nouveau téléphone. À suivre.


Pour écouter nos premières impressions à propos de l’Apple Watch Series 4, dans le cadre de la balado Une Tasse de Tech, c’est par ici :




Suivez-moi sur Facebook:



Suivez-moi sur Twitter:




À propos de ce blogue

Autrefois, on appelait ça de l'électronique mais de nos jours, les nouvelles technologies vont bien au-delà des transistors et des circuits imprimés. Des transactions bancaires à l'écoute en rafale d'émissions de télé les plus populaires, la technologie est omniprésente. Et elle comporte son lot de questionnements. Journaliste spécialiste des technologies depuis bien avant l'avénement du premier téléphone intelligent, Alain McKenna a observé cette évolution sous tous ses angles et livre ici ses impressions sur le sujet.

Alain McKenna
Sujets liés

Technologie , techno

Sur le même sujet

Un tribunal chinois interdit la vente de certains iPhones

10/12/2018 | AFP

Cette décision a été rendu dans le cadre d'un procès qui oppose Apple à Qualcomm.

Apple s'associe à Amazon pour faire rayonner Apple Music

30/11/2018 | AFP

Cette décision de la marque à la pomme tranche avec sa stratégie historique.