Saison des REER : les conseils de Stephen Jarislowsky

Publié le 08/02/2010 à 14:01, mis à jour le 04/10/2013 à 14:14

VIDÉO. À une époque où les taux d'intérêt sont très bas et où les obligations gouvernementales ne rapportent presque rien, les épargnants qui font montre de trop de prudence dans les choix de titres qu'ils achètent pour leur REER s'exposent à un risque important.

Lorsque l'inflation fera un retour, ils se retrouveront à s'appauvrir en termes réels. La solution? Les titres d'entreprises internationales de grande qualité qui versent un dividende intéressant, bon temps, mauvais temps, dit le réputé gestionnaire de portefeuille Stephen Jarislowsky.

Thèmes associés: Investir, Jarislowsky, Placements, REER, Retraite

lesaffaires.com

À la une

La reine Elisabeth II a passé la nuit à l'hôpital

Il y a 14 minutes | Les Affaires

La reine Elizabeth II, 95 ans, a passé la nuit de mercredi à jeudi à l’hôpital pour y subir des «examens préliminaires».

S'inquiéter d'une vague d’immigrants?

MAUDITE JOB! «Mon chèque de paie va-t-il bientôt diminuer parce que les employeurs embauchent à bas prix?»

En travail hybride? Faites gaffe aux «boys club»

RHÉVEIL-MATIN. Votre organisation doit faire l'effort d'inclure tous ses employés, même ceux qui travaillent à distance.