La Caisse de dépôt réitère sa confiance en SNC-Lavalin et Bombardier

Publié le 25/02/2015 à 13:55, mis à jour le 25/02/2015 à 16:31

Malgré la tourmente à laquelle font face ces deux fleurons québécois, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a toujours confiance en SCN-Lavalin et Bombardier.

Lors de la divulgation des résultats de CDPQ ce matin à Montréal, le président et le chef de la direction, Michael Sabia, a indiqué que l'investisseur institutionnel a maintenu sa participation dans SNC-Lavalin et qu'il a acheté de nouvelles actions de Bombardier inc.

Questionné à savoir si la Caisse était confiante que SNC-Lavalin puisse décrocher des contrats au Canada malgré les accusations de corruption portées contre elle par la GRC, Michael Sabia a indiqué que le meilleur soutien que CDPQ pouvait apporter à la firme d'ingénierie était d'avoir maintenu intacte sa participation dans l'entreprise - à environ 10% de son capital-action.

«Cette entreprise a beaucoup changé, dit Michael Sabia. La SNC-Lavalin qui est devant vous aujourd'hui n'est pas la SNC-Lavalin d'il y a six ans. Le conseil d'administration a fait beaucoup de choses [...] et il a apporté beaucoup de changements. Et comme actionnaire, nous appuyons ces changements, car ils sont absolument indispensables.»

Le 19 février, la GRC a déposé des accusations de corruption contre SNC-Lavalin liées à ses activités en Libye. Ces événements se seraient produits entre le 16 août 2001 et le 20 septembre 2011, selon la GRC.

Tant que SNC-Lavalin n'est pas trouvée coupable des accusations auxquelles elle fait face, la firme d'ingénierie peut toujours demeurer dans la course pour la construction du futur pont Champlain, par exemple, selon le cadre d'intégrité de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC).

Quant à Bombardier, Michael Sabia a indiqué que la Caisse de dépôt a acheté de nouvelles actions de Bombardier, lors de l'émission, le 19 février, de bons de souscription totalisant 988 millions de dollars canadiens.

CDPQ n'a pas précisé le nombre d'actions qu'elle a achetées lors de cette émission. Au 31 décembre 2013, la Caisse de dépôt détenait 5 774 400 d'actions de catégorie A de l'entreprise, et 40 726 600 actions de catégorie B.

Cet investissement de la Caisse dans Bombardier survient une semaine après le départ de Pierre Beaudoin du poste de président et chef de la direction de l'entreprise, le 12 février.

Beaucoup d'incertitude plane sur Bombardier depuis quelques années. Et la série de déboires qu'a connus l'entreprise ces dernières années et le piètre rendement de l'action auront eu raison de Pierre Beaudoin.

Un jeu de chaise musicale l'a fait passer de président et chef de la direction de l'entreprise à président exécutif du conseil d'admistration de Bombardier.

 

Thèmes associés: Bombardier, Caisse, SNC-Lavalin

François Normand

À la une

10 choses à savoir vendredi

Il y a 27 minutes | Alain McKenna

Bombardier a frappé dans le mille, ce titre boursier séduit plus que Tesla, une auto neuve par jour à 700$/mois.

«Je possède 41 300 actions de Bombardier, que faire?»

BALADO. Les actionnaires sont nombreux à se demander quoi faire avec leurs actions de Bombardier. Voici une réponse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

06:49 | LesAffaires.com et AFP

«Attention au risque d'un réveil brutal des marchés, assez complaisants ces derniers jours.»