Banque Nationale: Louis Vachon prône l'élimination des chèques au Canada

Publié le 15/04/2016 à 16:21, mis à jour le 19/04/2016 à 11:30

Le président et chef de la direction de la Banque Nationale, Louis Vachon, verrait d'un bon oeil l'élimination des chèques en papier au Canada.


«À voir les réactions de certains actionnaires, ça risque de prendre plus de temps que je le pensais», dit-il, estimant qu'il avait joué le rôle de l'agent provocateur.


«Nous devons tenir ce débat. Si on veut augmenter l'efficacité de notre système de paiements au Canada et réduire la croissance de l'économie au noir, la numérisation du système bancaire est une bonne idée», dit-il, expliquant que la Suède et la Belgique avaient notamment abandonné le chèque papier depuis plusieurs années. 


M. Vachon a toutefois précisé que ce projet avait été rejeté en Angleterre, mais que le Canada se devait de tenir un débat de société à ce sujet.


L'application mobile de la Banque Nationale permettra d'ailleurs sous peu le dépôt de chèques par capture d'image, service déjà offert par d'autres institutions financières canadiennes. Le dirigeant a par ailleurs souligné que l'utilisation des services mobiles de la Banque avait connu un bond de 50% durant la dernière année.


L'incertitude se poursuit dans le pétrole et le gaz 


Louis Vachon soutient que le pire est passé dans le dossier de la participation de la Banque Nationale dans la torontoise Maple Financial Group, dont une filiale allemande fait l'objet d'une enquête en lien avec des allégations de fraude fiscale et de blanchiment d'argent. 


La Banque Nationale a inscrit une charge de 165 millions $ au premier trimestre en lien avec cette histoire et ne devrait pas subir d'autres charges matérielles, dit le pdg.


Ce dernier concède toutefois que les inquiétudes quant au portefeuille de prêts de la financière dans l'industrie du pétrole et du gaz n'étaient pas dissipées. «Les pertes potentielles évoluent à la hausse et à la baisse selon les fluctuations du prix du pétrole. Nous allons faire une mise à jour avec les analystes à la suite de la publication de nos prochains résultats trimestriels», dit-il.


Croissance au Québec, au Canada et à l'international


De l'avis de son dirigeant, la Banque Nationale souhaite poursuivre sa croissance tant au Québec qu'au Canada et dans certains marchés internationaux dont les économies sont en forte progression, comme la Côte-d'Ivoire et le Cambodge.


Au Canada, Louis Vachon dit vouloir augmenter la présence de la Banque Nationale entre autres dans les industries du cinéma et de la télévision, de la santé et de l'agriculture.


Taux d'intérêt négatifs


Le dirigeant fait la moue lorsqu'on lui parle de la perspective de taux d'intérêt négatifs au Canada. «Demander à un banquier ce qu'il pense des taux d'intérêt négatifs, c'est un peu comme demander à une dinde ce qu'elle pense de l'Action de grâce», dit-il.


Louis Vachon estime que le Canada est encore loin d'un tel scénario.

Thème associé: Banque Nationale

Denis Lalonde

À la une

Uber Canada: une entreprise en croissance

16:11 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Rob Khazzam est un bon exemple que l'emploi de rêve peut nous être offert quand on s'y attend le moins.

Décarbonisation de l'économie: des occasions réelles de 704 G$

Le marché pour décarboniser l'économie mondiale s'élève à 34 000 G$CA, mais cela ne tient pas compte de la concurrence.

Immobilier: Ivanhoé Cambridge et Claridge reconduisent leur partenariat

Nouvelle enveloppe de 100M$ pour des participations dans des projets immobiliers de Montréal et Québec.