USA: Netflix signe un accord avec le studio d'animation DreamWorks

Publié le 26/09/2011 à 10:23

USA: Netflix signe un accord avec le studio d'animation DreamWorks

Publié le 26/09/2011 à 10:23

Par AFP

Le loueur de vidéos sur internet Netflix a conclu un accord avec le studio d'animation DreamWorks pour la diffusion de ses films et émissions spéciales, rapporte dimanche le New York Times sur son site internet.

Netflix commencera à diffuser progressivement les productions de la compagnie à l'origine des films d'animation à succès "Shreck", "Madagascar" ou "FourmiZ", à partir de 2013, indique le quotidien citant des responsables des deux sociétés.

DreamWorks abandonnerait à cette occasion l'accord qui le lie actuellement à la chaîne câblée HBO du groupe Time Warner.

Selon des analystes, le loueur de vidéos paierait 30 millions de dollars par film à DreamWorks sur un nombre non précisé d'années, note le New York Times.

Contacté par l'AFP, Netflix n'a pas réagi dans l'immédiat.

Cet accord intervient alors que Netflix, pionnier et leader de la location de vidéos sur internet, est en difficulté depuis qu'il a découplé en juillet ses offres sur support DVD et seulement en streaming. Cette initiative, qui a entraîné un surcoût notable pour les abonnés souhaitant continuer à cumuler les deux formules, a entraîné un recul du nombre d'abonnés aux États-Unis et une chute marquée de l'action.

La concurrence sur le secteur se fait aussi de plus en plus intense: après Apple, Amazon et Vudu, lié au géant de la distribution Wal Mart, le bouquet satellite américain Dish Network a annoncé vendredi le lancement d'une formule d'abonnement à un service de vidéos en streaming sur Internet.

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne, minée par la confiance des ménages

Mis à jour le 28/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse malgré la hausse du cours du pétrole brut.

Ă€ surveiller: MTY, Mdf commerce, et Goeasy

Que faire avec les titres de Groupe d’alimentation MTY, mdf commerce et goeasy?

Le BSFI modifie les règles sur les prêts immobiliers pour réduire le risque

Les consommateurs ne verront pas d’augmentation de leurs exigences de paiement mensuel à la suite de ce changement.