Uber: l'industrie du taxi se mobilise, les autorités sévissent

Publié le 13/09/2016 à 16:39

Uber: l'industrie du taxi se mobilise, les autorités sévissent

Publié le 13/09/2016 à 16:39

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

L'industrie du taxi se mobilise afin de mener une lutte tant sur le front juridique que sur le terrain contre l'entente conclue entre le gouvernement du Québec et Uber. 

Pendant ce temps, même si le ministre des Transports, Laurent Lessard, s'est avéré incapable de dire clairement si les services d'Uber sont légaux ou non, les autorités responsables ont pris les choses en mains sur le terrain, procédant à l'émission de constats d'infraction et à des saisies de véhicules de chauffeurs de la multinationale. 

Selon le dernier relevé disponible mardi, les inspecteurs du contrôle routier étaient intervenus auprès de 12 chauffeurs d'Uber, trois à Québec et neuf dans la périphérie de Montréal, alors que le Bureau du taxi de Montréal avait fait de même dans trois cas sur l'île de Montréal.

Dans tous les cas, les chauffeurs ont reçu un constat assorti d'une amende et de frais totalisant 3750 $, leurs véhicules ont été saisis pour sept jours et leurs permis de conduire suspendus pour la même durée. Uber Canada s'est également fait signifier des constats d'infraction pour chacun de ses chauffeurs interpellés.

Du côté de l'industrie du taxi, le porte-parole du Comité provincial de concertation et de développement de l'industrie du taxi (CPCDIT), Guy Chevrette, a annoncé la création d'un front commun des divers regroupements de chauffeurs de taxi et l'amorce de démarches juridiques, dont le dépôt d'une demande d'injonction jeudi, afin de faire cesser les activités d'Uber et faire déclarer illégale l'entente intervenue entre la multinationale et Québec. 

Un comité a aussi été créé pour élaborer un plan d'action sur le terrain. M. Chevrette affirme que rien n'est écarté comme moyens de pression, mais il s'est engagé à ce que les services aux plus vulnérables et le transport adapté ne soient en aucun temps touchés par d'éventuelles actions.

À la une

Virage numérique: le bon moment pour les minières

Il y a 15 minutes | Maxime Guilbault

BLOGUE INVITÉ. Comme les minières ont eu «d'excellents résultats» en 2020 et 2021, le moment est idéal pour investir.

La forte hausse des salaires va perdurer!

EXPERT INVITÉ. Les salaires ont bondi de 5,7% au cours des 12 derniers mois au Québec.

Bourse: Wall Street en ordre dispersé, fragile espoir d'une inflexion

Mis à jour à 12:11 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la fête de la Reine.