Téléphones intelligents: Samsung passe devant Apple

Publié le 28/10/2011 à 06:55, mis à jour le 28/10/2011 à 06:59

Téléphones intelligents: Samsung passe devant Apple

Publié le 28/10/2011 à 06:55, mis à jour le 28/10/2011 à 06:59

Par AFP

Le Samsung Galaxy Nexus. Photo : Bloomberg.

Le marché des téléphones intelligents ne cesse de valser: au troisième trimestre, le sud-coréen Samsung est passé devant l'américain Apple, qui avait lui même détrôné le finlandais Nokia au trimestre précédent, en attendant l'arrivée du japonais Sony.

Le groupe américain Apple a laissé à Samsung au troisième trimestre 2011 sa place de numéro un mondial du marché en volume de ventes de téléphones multi-fonctions, qu'il avait arraché au trimestre précédent au groupe finlandais Nokia, selon un rapport du cabinet de recherche américain Strategy Analytics publié vendredi.

Les géants du secteur ne cessent de se lancer dans des innovations technologiques avec des nouveaux modèles, plus design et plus performants, utilisant différents systèmes d'exploitation pour se différencier et séduire une clientèle exigeante sur ce marché qui est en train d'exploser.

En effet, les ventes de ces téléphones mobiles ont augmenté de 44% sur un an pour atteindre 117 millions d'unités au troisième trimestre 2011.

En prenant 23,8% du marché avec 27,8 millions de smartphones vendus, "Samsung a démontré qu'il est possible, même à court terme, de se différencier et de croître en utilisant le système d'exploitation de Google, Android", souligne le rapport.

Il se positionne ainsi loin devant Apple qui en a lui vendu 17,1 millions, et se contente de 14,6% du marché.

Selon le rapport, les ventes d'Apple auraient toutefois pu être affectées par l'attente, tant par les opérateurs que par les consommateurs, du lancement de son nouveau modèle l'iPhone 4S, au quatrième trimestre.

Il se rapproche cependant très près de son concurrent Nokia qui se retrouve en troisième position, à un cheveu, avec 14,4% du marché des téléphones multi-fonctions en volume (contre 32,7% l'année précédente), et 16,8 millions d'unités vendues.

Le géant finlandais des téléphones mobiles a pris dès le départ du retard sur le marché des smartphones, or le succès de ces nouveaux appareils est maintenant considéré comme vital pour tous les constructeurs.

Aussi, pour tenter de répondre à la concurrence, le directeur général de Nokia, le Canadien Stephen Elop, avait annoncé en février un changement radical de stratégie avec l'abandon du système d'exploitation maison Symbian au profit d'un système développé en partenariat avec Microsoft.

Cette semaine, au bout de 8 longs mois, Nokia a enfin lancé ces smartphones tant attendus, utilisant le système Windows 7, avec l'espoir de remonter la pente ces prochains mois.

PLUS : Téléphones intelligents: Nokia entre en scène

Mais il faudra également compter avec le géant de l'électronique Sony qui a annoncé jeudi le rachat de la part détenue par son partenaire suédois Ericsson dans leur coentreprise de téléphones mobiles, sixième acteur mondial du secteur, de façon à maîtriser pleinement cette activité cruciale dans sa stratégie.

Sony veut en effet proposer un offre globale de tous ses produits grands publics connectés, au côté des tablettes numériques, des ordinateurs et des téléviseurs, une tendance de fond sur le marché.

Quant au fabricant américain de téléphones portables Motorola Mobility, il se prépare à être avalé par le groupe internet Google ce qui devrait donner un élan supplémentaire à son système d'exploitation Android.


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Et si on donnait des cours de savoir-vivre entrepreneurial...

BLOGUE INVITÉ. Il manque un point essentiel à la formation de nos aspirants dirigeants: le savoir-vivre entrepreneurial.

Legault prudent sur les nouvelles difficultés de Bombardier

M. Legault s’est limité à dire qu’il fallait maintenant tenter de « faire le mieux possible ».

737 MAX: Boeing cherche à emprunter au moins 10 G$

09:42 | AFP

Cette somme lui permettra de faire face à la facture galopante de la crise du 737 MAX.