Startups: un portrait de l'écosystème montréalais dans les nouvelles technologies

Publié le 10/11/2016 à 06:00, mis à jour le 10/11/2016 à 08:08

Startups: un portrait de l'écosystème montréalais dans les nouvelles technologies

Publié le 10/11/2016 à 06:00, mis à jour le 10/11/2016 à 08:08

Par Denis Lalonde

Les startups montréalaises dans le secteur des technologies sont surtout concentrées dans trois zones. (Source: Portrait de l'écosystème startup montréalais)

L'écosystème montréalais des startups regroupe près de 10 000 travailleurs et génère des retombées économiques directes et indirectes de plus de 700 millions $ annuellement. 

C'est du moins deux des conclusions de la première édition du Portrait de l'écosystème startup montréalais (PESM), rédigé cet été et visant à brosser un portrait du monde des sociétés en démarrage présentes sur l'île de Montréal dans l'industrie des technologies de l'information.

Le projet, piloté par la société de gestion de projets Credo, estime que 400 startups peuplent la faune entrepreneuriale montréalaise, uniquement dans les nouvelles technologies. 

La contribution totale de l'écosystème startup correspond à 0,4% du produit intérieur brut de Montréal en 2015, évalué à 189 milliards $. Si cela paraît peu, le document rappelle que ce n'est pas mal pour un groupe d'entreprises fondées il y a moins de 5 ans et dont la production est majoritairement de nature logicielle. 

Qui sont les fondateurs?

Selon le document, 80% des fondateurs de startups sont des hommes, comparativement à 20% de femmes. L'âge moyen est de 33 ans pour les hommes et de 29 ans pour les femmes.

Environ 38% des fondateurs ont au minimum un baccalauréat, 29% ont une maîtrise et 7% un doctorat. Ils ont surtout effectué des études en Commerce, en Gestion et en Administration publique (45%), en mathématiques, en informatiques et en sciences de l'information (15%) et en architecture, génie et services connexes (12%).

Quelle est la taille des startups?

Les startups montréalaises sont pour la plupart des micro-entreprises de 10 employés ou moins, alors que 27% d'entre elles comptent entre 11 et 50 employés. Cela signifie que seulement 3% d'entre elles comptent plus de 51 employés. Ces startups sont surtout concentrées dans le Mile-End, le centre-ville et le Vieux-Montréal.

Le document soutient que les entreprises qui génèrent le plus d'emplois sont également celles qui reçoivent les financements les plus importants.

Ainsi, 62% des rondes de financement ont totalisé moins de 1 million de dollars, 30% entre 1 et 10 millions de dollars et 8% plus de 10 millions de dollars. Toutefois, la médiane du financement obtenu par les startups est de 235 000$ pour les startups de 10 employés et moins, de 2,75 millions $ pour celles de 11 à 50 employés, de 11,37 millions $ pour celles de 51 à 100 employés et de 11,49 millions $ pour celles de 101 employés et plus. 

La taille moyenne de toutes les rondes de financement est évaluée à 2,3 millions $, alors que la médiane se situe plutôt à 420 000$.

À la une

Aucun allégement des mesures sanitaires en vue

Mis à jour il y a 1 minutes | lesaffaires.com

En conférence de presse, le premier ministre admet toutefois voir «la lumière au bout du tunnel».

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»