Sherbrooke, ville numérique


Édition du 01 Novembre 2014

Sherbrooke, ville numérique


Édition du 01 Novembre 2014

Par Benoîte Labrosse

Sherbrooke est la seule ville québécoise à figurer au sein du palmarès 2015 des 21 communautés les plus intelligentes de la planète de l'Intelligent Community Forum (ICF). Le directeur des TI de la municipalité, Yves Seney, explique les raisons de ce succès important obtenu avec des investissements minimes.

Les Affaires - Comment tout a commencé ?

Yves Seney - Il y a deux ans, nous avons mis sur pied la table de concertation «Sherbrooke intelligente et innovante», qui regroupe une vingtaine d'organisations travaillant à développer le numérique pour la communauté. Nous avons organisé un hackathon provincial, et nous sortons régulièrement des applications interactives pour aider les citoyens et les investisseurs. Un comité travaille à établir un plan numérique, dont l'une des premières étapes était de déposer notre candidature à l'ICF. Elle nous a permis de comprendre quels sont nos actifs et aussi nos défis... C'est incroyable, parce que ce devoir que nous nous étions donné a débouché sur un résultat très inespéré !

L.A. - Quelle est la philosophie derrière votre portail de données ouvertes lancé en novembre 2013 ?

Y.S. - La Ville n'est pas la seule à posséder des données pertinentes pour les citoyens. Notre portail contient aussi les données d'autres organismes de la communauté. Nous sommes également leaders d'un projet de plateforme commune de données ouvertes québécoises, qui comprendra celles de toutes les villes qui le souhaiteront, ainsi que celles du gouvernement du Québec. Nous voulons faire en sorte que ce portail commun soit opérationnel en 2015.

À la une

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour à 17:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.

Twitter: un rendement assuré de 43%?

EXPERT INVITÉ. Le titre de Twitter se négocie à 37,80$US, 43% sous le prix offert par Elon Musk. Pourquoi?