Rogers visée par une demande d’autorisation d’action collective au Québec

Publié le 11/07/2022 à 14:34, mis à jour le 11/07/2022 à 16:23

Rogers visée par une demande d’autorisation d’action collective au Québec

Publié le 11/07/2022 à 14:34, mis à jour le 11/07/2022 à 16:23

Par La Presse Canadienne

Rogers a affirmé sur Twitter qu’elle va créditer de manière proactive tous les clients touchés par la panne. (Photo: La Presse Canadienne)

Après la panne majeure de son réseau, Rogers est visée par une demande d’autorisation d’action collective au Québec.

Le cabinet LCP Avocat a déposé sa demande au palais de justice de Montréal, lundi. La requête concerne les clients de Rogers, Fido et Chatr, qui n’ont pas reçu de services durant la panne du 8 et 9 juillet ainsi que les clients qui n’ont pas été en mesure d’effectuer une transaction bancaire.

LCP Avocat allègue, entre autres, que Rogers a fait de la fausse représentation en affirmant que son réseau était «le plus fiable au Canada».

La requête survient après une panne majeure du réseau de Rogers, vendredi et samedi. Des millions de Canadiens ont perdu l’accès à leur service de téléphonie mobile, incluant la signalisation du 911, et leur accès internet. La panne a également causé des problèmes à la police, aux tribunaux, à Service Canada, aux radiodiffuseurs et à la technologie Interac, entre autres.

Rogers a affirmé sur Twitter qu’elle va créditer de manière proactive tous les clients touchés par la panne et qu’elle aurait bientôt plus d’informations à communiquer sur la compensation.

Le ministre canadien de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a déclaré qu’il prévoit rencontrer le président et chef de la direction de Rogers, Tony Staffieri, et d’autres leaders des télécommunications.

Des pertes pour les PME

La panne a également causé des désagréments à de nombreuses petites entreprises, dénonce la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

Le président et chef de la direction du groupe représentant les petites entreprises, Dan Kelly, affirme que certaines petites entreprises ont perdu des milliers de dollars lors de la panne.

La panne a été une source de frustration pour les propriétaires de PME qui n’étaient pas en mesure de traiter les commandes en ligne, d’utiliser des applications de livraison de nourriture et même de traiter les transactions par carte de débit ou de crédit.

M. Kelly estime que les propriétaires d’entreprise devraient bénéficier d’un mois gratuit de service de Rogers pour compenser les pertes survenues au moment même où les entreprises tentent de se remettre des effets économiques de la pandémie.

La propriétaire du café Morning Parade Coffee Bar à Toronto, Elektra Simms, rapporte avoir perdu quelques centaines de dollars parce que de nombreux clients sont partis à la recherche d’un autre lieu de travail, car le réseau Wi-Fi de l’établissement n’était pas fonctionnel.

Puisque les services de paiement par débit étaient également en panne, Mme Simms a dit à de nombreux habitués qui ne pouvaient pas payer qu’ils pourraient couvrir leur achat lors de leur prochaine visite.

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.