RIM est prête à se battre pour Certicom

Publié le 22/12/2008 à 00:00

RIM est prête à se battre pour Certicom

Publié le 22/12/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Dans un communiqué de presse, lundi, RIM dit avoir appris que Certicom entend demander à la Cour supérieure de l'Ontario et à la Commission des valeurs mobilières de cette province une injonction et une interdiction d'opérations sur son titre. Certicom voudrait empêcher Research In Motion d'acquérir de ses actions dans la foulée de son offre publique d'achat non sollicitée annoncée au début du mois.

RIM voudrait acquérir Certicom et offre 1,50 $ pour chaque de ses actions.

RIM, une entreprise basée à Waterloo, en Ontario, affirme que ce refus de Certicom n'est pas le premier auquel elle fait face etse dit déçue de voir que le conseil de Certicom tente encore une fois d'empêcher ses actionnaires de se prononcer eux-mêmes sur sa proposition.

Jeudi dernier, Certicom avait qualifié l'offre d'achat hostile de RIM de "hautement opportuniste" et non respectueuse de la valeur de l'entreprise.

L'offre de RIM sur Certicom représente une valeur d'environ 66 millions $.

Un comité spécial du conseil d'administration de Certicom a demandé aux actionnaires de ne pas bouger relativement à cette offre.

RIM dit comprendre que Certicom l'accuse d'avoir utilisé de l'information confidentielle et de ne pas avoir dévoilé tous les renseignements requis dans sa circulaire transmise aux actionnaires de Certicom. Niant vigoureusement ces allégations, RIM compte défendre sa position.

Research In Motion aurait commencé à discuter avec la direction de Certicom au sujet d'une possible transaction en février 2007.

Certicom est une entreprise basée à Mississauga spécialisée dans les technologies de protection des données, dont le cryptage.

À la une

Il s’est passé quoi avec Meta?

Édition du 21 Février 2024 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Comment la valeur de Meta Platforms a-t-elle pu fluctuer de cette façon depuis trois ans?

Un projet tangible d'investissement servant à développer sa pensée «long terme»

EXPERT INVITÉ. En investissement boursier, il est souvent bien moins payant d’aller vite que de prendre son temps.

À surveiller: Québecor, BRP et Nvidia

Que faire avec les titres de Québecor, BRP et Nvidia? Voici des recommandations d’analystes.