Nouveau piratage de comptes d'utilisateurs de services en ligne Sony

Publié le 12/10/2011 à 12:16

Nouveau piratage de comptes d'utilisateurs de services en ligne Sony

Publié le 12/10/2011 à 12:16

Par AFP

Le géant japonais de l'électronique Sony a indiqué mercredi que des personnes non autorisées avaient accédé à des comptes d'utilisateurs de ses services en ligne, quelques mois après avoir subi une attaque pirate massive.

Le groupe a précisé que les comptes concernés avaient été suspendus, que leurs utilisateurs légitimes allaient être prévenus et invités à changer leur mot de passe.

Sony a ajouté qu'aucune coordonnée bancaire n'avait été piratée.

"Des données - mots de passe et noms d'utilisateurs - provenant de sources diverses (autres entreprises ou sites internet, ndlr) ont été utilisées pour tenter d'accéder à des comptes sur nos services entre le 7 et le 10 octobre", a détaillé à l'AFP un porte-parole de Sony, Sean Yoneda.

La personne ou les personnes à l'origine de ces intrusions "ont réussi à faire correspondre leurs données avec celles de 93.000 comptes" et ont accédé à un certain nombre d'entre eux avant que Sony ne leur ferme l'accès, a poursuivi le porte-parole.

Les 93.000 comptes concernés étaient utilisés sur divers services en ligne du groupe, PlayStation Network (réseau des utilisateurs de console de jeu), Sony Entertainment Network et Sony Online Entertainment (plate-forme de jeux en ligne pour ordinateur).

Au printemps, ces services de Sony avaient été la cible d'une attaque pirate massive ayant conduit au vol de données personnelles de quelque 100 millions de clients.

Le groupe n'avait alors pas exclu que des coordonnées bancaires aient été dérobées, bien qu'aucune preuve de telles subtilisations n'ait été présentée.

"En avril et mai, il y avait eu des vols de données sur nos serveurs, mais cette fois (en octobre), cela n'a pas été le cas", a insisté M. Yoneda.

Sony avait annoncé au printemps un renforcement de ses systèmes de sécurité informatique et offert gratuitement des téléchargements de contenus à ses clients pour les convaincre de tourner la page.

À la une

L'indemnité de départ de l'ex-patron de Bombardier mal reçue par une firme

Glass Lewis « remet en question » les « indemnités substantielles » octroyées à Alain Bellemare.

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.

Projet de loi 61: accélérer des projets d'infrastructures

Des projets pourraient bénéficier de « mesures d’accélération », telles que des « procédures d’expropriation allégées».