Lumenpulse renonce à son retour en Bourse

Publié le 11/06/2021 à 15:00

Lumenpulse renonce à son retour en Bourse

Publié le 11/06/2021 à 15:00

Par Denis Lalonde

(Photo: courtoisie)

Lumenpulse, qui souhaitait revenir en Bourse à une valorisation d'un milliard de dollars, interrompt son premier appel public à l'épargne (PAPE), citant «des raisons de marché actuelles non optimales».

L'entreprise se spécialise dans les solutions d'éclairage à DEL pour les environnements commerciaux, institutionnels et urbains.

L'introduction en bourse avait été lancée dans le cadre de la stratégie d'acquisition accélérée que la société a élaborée afin de «saisir les opportunités de croissance dans son secteur après la pandémie de COVID-19.»

 

À lire également: Lumenpulse revient en Bourse avec une valeur d'un milliard

 

La société, récemment rebaptisée LMPG, avait déposé le 31 mai son prospectus provisoire en vue d'un retour en Bourse après une absence de 4 ans.

LMPG dit qu'elle réexaminera sa stratégie d'introduction en bourse lorsque les conditions du marché seront moins volatiles, lit-on dans un laconique communiqué. Cette explication peut paraître curieuse, alors que l'indice principal de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX, est à des sommets historiques cette semaine.

«Nous sommes bien positionnés pour saisir les tendances favorables de marché à long terme qui soutiennent la croissance de l'industrie et de notre secteur d'activité. Nos investissements continus dans de nouveaux produits et de nouvelles technologies nous permettront de nous positionner favorablement afin de saisir les opportunités dans les projets de 'villes intelligentes', de bâtiments et d'infrastructure», a déclaré François-Xavier Souvay, fondateur, président et chef de la direction de LMPG, dans le même communiqué.

Habituellement, les entreprises qui renoncent à effectuer une entrée en Bourse prennent cette décision après avoir échoué dans leur tentative de susciter assez d'enthousiasme de la part d'investisseurs potentiels.

À la une

Pourquoi les prix du bois d'oeuvre resteront élevés

23/06/2021 | François Normand

Une étude du Rosen Consulting Group montre un effondrement des stocks de nouvelles maisons aux États-Unis depuis 1968.

Chute rapide des prix du bois d’oeuvre

16/06/2021 | François Normand

La valeur des contrats à terme a diminué à 14 reprises au cours des 16 dernières séances de négociation.

Une femme de promesse

23/06/2021 | Emmanuel Martinez

Lyne Blanchette a courageusement repris l'entreprise le Ranch cunicole à la suite de la mort de son mari.