Luge Capital investit dans Finaeo

Publié le 28/03/2019 à 07:00

Luge Capital investit dans Finaeo

Publié le 28/03/2019 à 07:00

Par Denis Lalonde
Le logo de la start-up Finaeo.

Le logo de la start-up Finaeo.

La start-up torontoise Finaeo obtient un financement de 5,35 millions $ auprès d’un groupe d’investisseurs mené par le fonds de capital de risque montréalais Luge Capital, dédié à la fintech.

En plus de Luge Capital, les autres investisseurs sont RGAX, Rising Tide Fund, inovia capital et un groupe d’anges investisseurs mené par AngelList Partner. 

RGAX est la division transformation de l’entreprise américaine de réassurance RGA, pour qui il s’agit d’un premier investissement au Canada. 

Finaeo, qui a obtenu un premier financement de 2,25M$ en 2017, souhaite d’abord moderniser le monde de l’assurance-vie, qui fonctionne encore beaucoup avec des rendez-vous et des documents en papier à remplir.

«Grâce à financement, nous allons mettre en place un plan d’investissement en trois axes. Une portion ira au développement de notre technologie et au recrutement, une autre sera dédiée à notre expansion géographique, surtout aux États-Unis, et le reste ira à nos besoins en marketing et en acquisition de clients», explique le PDG et cofondateur de Finaeo, Aly Dhalla, en entrevue. 

Finaeo, qui compte 18 employés à son siège social de Toronto, dit également songer à ouvrir un bureau à Montréal pour son bassin de personnel qualifié en intelligence artificielle. La société compte au nombre de ses clients des entreprises telles la Financière Sun Life et la Corporation Financière Canada-Vie.

L'Amazon du monde de l'assurance

«Concrètement, nous voulons bâtir une plateforme qui ressemble à Amazon, mais pour le monde de l’assurance», raconte M. Dhalla.

La plateforme de Finaeo permet en premier lieu aux courtiers en assurance de fournir des services personnalisés à leurs clients à travers le Canada. Dans un avenir rapproché, l’entreprise offrira aussi la possibilité aux individus de magasiner des soumissions, en temps réel, auprès de différents assureurs simplement en entrant leurs informations personnelles ou de santé dans le système. 

C’est le deuxième investissement rendu public par Luge Capital, qui a également une participation dans la start-up québécoise Flinks.

«Quand nous investissons, nous recherchons trois attributs clés. En premier lieu, nous analysons la qualité de l’équipe de direction. En second lieu, nous cherchons une solution à un problème important et une volonté de dominer le marché mondial dans le secteur. Enfin, le produit doit être mis en marché à un moment où l’industrie ciblée est prête à l’adopter. Avec Finaeo, nous estimons que nous remplissons ces trois critères», explique Karim Gillani, associé directeur chez Luge Capital. 

En plus de Flinks et Finaeo, Luge Capital possède des participations dans deux autres sociétés, mais n’a pas rendu ces investissements publics.

À suivre dans cette section

À la une

Vers la création d'un troisième parti à Washington?

15/01/2021 | François Normand

ANALYSE — L'histoire américaine est parsemée de tiers partis ou de candidats indépendants lors des présidentielles.

Étude WOW 2020: les champions de l'expérience client en temps de pandémie

15/01/2021 | Kévin Deniau

ÉTUDE WOW 2020. Les Aliments M&M et Simons arrivent en tête de liste.

#Onestouvert, un mot-clic au secours des restaurateurs

15/01/2021 | Catherine Charron

L'expression «est venue d’un franchisé à bout de souffle qui voulait juste faire entendre qu’il était ouvert »