Les dirigeants de Nortel connaissaient les problèmes

Publié le 18/01/2012 à 12:19

Les dirigeants de Nortel connaissaient les problèmes

Publié le 18/01/2012 à 12:19

Par La Presse Canadienne

Des lettres que s'envoyaient entre eux les trois anciens dirigeants de Nortel qui subissent un procès pour fraude montrent qu'ils savaient que les gestes qu'ils posaient n'étaient pas bien, ont fait valoir mercredi les avocats de la Couronne.

Au troisième jour du procès, le procureur Robert Hubbard a montré à la cour le brouillon d'une lettre qui aurait été écrite par le contrôleur de l'entreprise, Michael Gollogly, dans laquelle il s'inquiète de la façon dont Nortel arrive à afficher un bénéfice au deuxième trimestre de 2003.

La Couronne allègue que dans sa correspondance, M. Gollogly menace de quitter et de renoncer à une prime de rendement obtenue frauduleusement par les hauts dirigeants en trafiquant les livres comptables de la compagnie.

Le procureur a affirmé que même si la lettre n'a jamais été envoyée, M. Gollogly a accepté la prime même si Nortel n'a réalisé un bénéfice qu'en manipulant ses résultats financiers.

La Couronne devrait compléter sa présentation mercredi et la défense devrait amorcer le début de son argumentation à compter de jeudi matin.

L'ancien chef de la direction de Nortel, Frank Dunn, le directeur financier Douglas Beatty et M. Gollogly ont plaidé non coupable aux accusations d'avoir falsifié les résultats financiers de Nortel et d'avoir fraudé la compagnie pour 5 millions $.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Pelmorex : expert en météo... et en solutions de données

PME DE LA SEMAINE. La météo fait vendre! Et cette donnée est loin d’échapper aux plus grands joueurs.

Importante brèche de sécurité chez Desjardins

Mis à jour à 14:36 | Denis Lalonde

Les renseignements personnels de 2,9 millions de membres ont été communiqués à des personnes extérieures à Desjardins.

Slack entre en Bourse jeudi, à 38,50$US

Mis à jour à 12:12 | AFP

La valorisation de Slack a bondi en quelques mois, passant de 7 à 17 milliards de dollars US depuis 2018.