Le rançongiciel en perte de vitesse?

Publié le 07/05/2018 à 15:51

Le rançongiciel en perte de vitesse?

Publié le 07/05/2018 à 15:51

Par AFP

Les cyber-criminels de petit niveau se détournent actuellement du rançongiciel pour exploiter d'autres actions illégales comme le «minage» clandestin de cryptomonnaies.


C'est l'interrogation de la société de cybersécurité F Secure, qui estime que les cyber-criminels de petit niveau se détournent actuellement du rançongiciel pour exploiter d'autres actions illégales comme le «minage» (création) clandestin de cryptomonnaies.


Certes, les attaques rançongiciels ont augmenté de 400% en 2017, mais cette progression est due essentiellement à la  progression de WannaCry. Les autres attaques "sont dans le même temps devenues moins fréquentes", note F Secure, en soulignant que WannaCry représentait fin 2017 l'essentiel des rapports de détection (9 rapports sur 10).


Selon Sean Sullivan, un analyste de F Secure, le rançongiciel s'avère désormais sans doute moins rentable pour les cyber-criminels, les utilisateurs ayant effectué des sauvegardes préventives de leurs données étant de plus en plus nombreux.


Le minage clandestin, utilisant l'ordinateur d'un internaute à son insu, est «beaucoup plus attrayant et sans doute moins risqué», estime-t-il.


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Avantage concurrentiel (partie 3): les effets du réseau

BLOGUE INVITÉ. Les dessins dans les cavernes et Facebook ont plus en commun que vous ne le pensez...

Bombardier est blanchie par l'AMF, avec une mise en garde

Elle n'a relevé aucune infraction dans le programme ayant permis à des cadres de vendre des actions l'an dernier.

À surveiller: Bombardier, Savaria et CGI

09:01 | Gagnon, Jean

Que faire avec les titres de Bombardier, Savaria et CGI? Voici quelques recommandations d'analystes.