Le Blu-ray ne décolle pas

Publié le 02/09/2008 à 00:00

Le Blu-ray ne décolle pas

Publié le 02/09/2008 à 00:00

Par Jérôme Plantevin

Aux États-Unis, par exemple, plus de la moitié des consommateurs n'ont pas l'intention d'acquérir des lecteur ou de DVD Blu-ray, selon ABI Research. Seulement le quart ont dit vouloir en acheter, mais pas avant 2009, note ABI dans son dernier rapport publié au début d'août.


Le passage à une nouvelle technologie de DVD ne semble pas aussi incontournable que par le passé, quand il s'agissait de passer des cassettes VHS au DVD. "Environ 40 % des personnes sondées ne voient pas de grande différence en termes de qualité d'images projetées par les DVD Blu-ray par rapport aux DVD traditionnels. Elles demeurent très satisfaites de la performance de leurs lecteurs actuels", écrit Steve Wilson, analyste chez ABI.


Sony ne profite pas de sa victoire sur Toshiba. Le fabricant avait développé le DVD-HD, un autre format de DVD haute définition, mais avait décidé de se retirer du marché il y a six mois. Selon le NPD Group, les ventes de DVD Blu-ray aux États-Unis ont chuté de 40 % entre janvier et février et n'ont progressé que de 2 % en mars. Seule bonne nouvelle : la console de jeux PlayStation 3, qui intègre un lecteur DVD Blu-ray, est de plus en plus populaire et pourrait stimuler la demande.


De plus, Pioneer annonce qu'elle commercialisera d'ici quatre ans des DVD qui contiendraient 500 Go de données, deux fois plus qu'aujourd'hui, entraînant une qualité visuelle accrue pour les films stockés sur ce support.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

16:42 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.