Le bénéfice de BCE grimpe de 46%

Publié le 07/05/2009 à 00:00

Le bénéfice de BCE grimpe de 46%

Publié le 07/05/2009 à 00:00

Les produits d’exploitation stagnent, mais la rentabilité progresse chez BCE.

En effet, les effets de la crise se faisant sentir sur les ménages et les entreprises, les ventes sont en recul de 0,5%.

Mais les bénéfices, eux, progressent, grâce à plus forte pondération des services de vidéo et d’internet résidentiel qui ont conduit à une augmentation du produit total par ménage. De plus, le nombre de désabonnements est en baisse grâce à une amélioration du service qui jusque là le point noir de Bell.

La compagnie annonce des chiffres pour attester de cette amélioration. Au premier trimestre, Bell dit afficher des taux d'exécution supérieurs à 95 % pour les services Jour même ou lendemain. La compagnie a enregistré une réduction de 14 % des volumes d'appels au service de réparation et a réduit les taux d'appels rompus des services sans fil dans la région métropolitaine de Toronto de 14. De plus, le taux de désabonnement des services sans fil post-payés a diminué.

Bell a aussi investi dans le réseau et la distribution qui soutiennent la croissance des services sans fil et sur fil, et a géré ses coûts avec rigueur.

Projets

Bell a aussi annoncé aujourd'hui une nouvelle entente avec Société Telus
Communications en vertu de laquelle TELUS distribuera le service de télé par satellite en Alberta et en Colombie-Britannique sous la marque TELUS. Cette entente soutient l'impératif de Bell de tirer meilleur parti du sur-fil, en élargissant les canaux de distribution pour le service de télévision numérique de Bell dans l'Ouest du Canada.

D’autre part, Bell dit qu’elle remboursera ses emprunts venant à échéance d'ici la fin de l'année, notamment le rachat anticipé des billets de série C de BCE en juin.

Pour assurer son développement, Bell a aussi conclu une nouvelle facilité de crédit engagée non garantie de 1,4 milliard de dollars, d'une durée de trois ans, avec un consortium d'institutions financières.

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?