L'OCDE baisse ses prévisions pour le Canada

Publié le 02/09/2008 à 00:00

L'OCDE baisse ses prévisions pour le Canada

Publié le 02/09/2008 à 00:00

L’Organisation de Coopération et de Développement Économique explique cette croissance anémique par les effets prolongés de la crise financière qui atteint l’économie réelle. Les effets se prolongeront jusqu’à la fin de 2008.

L’OCDE ajuste ses prévisions en fonction de l’anémie des premier et second trimestres au Canada. Elle prévoit cependant une reprise à 0,8% au troisième trimestre et à 2% au quatrième trimestre.

Les prévisions ont aussi été revues à la baisse pour la zone euro (1,3%), le Japon (1,2%) et la Grande Bretagne (1,2%).

En revanche, aux États-Unis, le second trimestre exceptionnel marqué par une croissance de 3,3% fait relever les prévisions pour l’ensemble de 2008 de 1,2% à 1,8% pour les États-Unis. Néanmoins, «l’incertitude relative à la gravité de cette phase de faiblesse touche en particulier à la vitesse à laquelle les mesures temporaires de stimulation budgétaire vont se dissiper». Si bien que l’OCDE projette une croissance de 0,9% au troisième trimestre et de 0,7% au quatrième trimestre.

Les prévisions sont particulièrement ardues compte tenu de «l’expérience limitée que l’on a de certains des principaux déterminants de la conjoncture actuelle, ainsi que les incertitudes entourant certaines influences spécifiques contribue à donner une image particulièrement floue de la situation», dit l’OCDE.

image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet Ă©nergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Dans la tourmente, Nemaska Lithium trouve un investisseur

Son titre bondissait de plus de 43% vers midi.

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir Ă  la Laurentienne

Mis à jour le 19/07/2019 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.