Internet haute vitesse partout au Québec d'ici l'automne 2022?

Publié le 22/03/2021 à 14:42

Internet haute vitesse partout au Québec d'ici l'automne 2022?

Publié le 22/03/2021 à 14:42

Par La Presse Canadienne
Des câbles de fibre optique.

Le programme annoncé lundi prévoit des échéanciers assortis de pénalités et une garantie de couverture à 100% des régions dépourvues de cette infrastructure. (Photo: 123RF)

Promis depuis des années, l’internet haute vitesse pourrait être disponible dans toutes les régions du Québec d’ici septembre 2022. 

C’est du moins l’ambitieuse promesse qu’ont faite les premiers ministres canadien et québécois, Justin Trudeau et François Legault, lundi, à Trois−Rivières. 

Ottawa et Québec ont ainsi annoncé un investissement de plus de 825 millions $ pour brancher près de 150 000 foyers qui ne sont pas desservis dans l’ensemble des régions de la province.

Cette promesse est faite avec le soutien des grands fournisseurs, en l’occurrence Internet (FSI) Vidéotron, Cogeco, Bell, Xplornet, Sogetel et TELUS, qui participaient à l’annonce du lancement de l’«Opération haute vitesse Canada−Québec».

La pandémie et les renvois à domicile de travailleurs et d’étudiants un peu partout à travers le Québec ont jeté un puissant éclairage sur les inégalités communicationnelles des Québécois.

Le programme annoncé lundi prévoit des échéanciers assortis de pénalités et une garantie de couverture à 100% des régions dépourvues de cette infrastructure, de sorte que les deux gouvernements ont confiance que les objectifs seront atteints.

Si ce projet se concrétise tel que présenté, le Québec affichera le plus haut taux de connectivité au Canada, soit 99%.

Le 1% manquant représente quelque 36 000 foyers situés dans des emplacements que l’on dit particulièrement difficiles d’accès et dans des régions très peu densément peuplées. On précise toutefois que «des solutions technologiques sont actuellement à l’étude et la stratégie retenue pour rejoindre ces foyers d’ici 2022 sera annoncée ultérieurement».

C’est la région de l’Outaouais qui est − et de loin − la plus touchée par l’absence d’internet haute vitesse, avec plus de 29 000 foyers qui en sont privés. Les régions des Laurentides (16 500), de la Montérégie (15 700), de Lanaudière (13 700), de l’Abitibi−Témiscamingue (13 400) et de l’Estrie (12 300) suivent. Toutes les régions ont des foyers qui n’ont pas accès à la haute vitesse, sauf celles de Montréal, Laval et du Nord−du−Québec.

Sur le même sujet

BCE affiche un profit et des revenus en hausse pour son 3e trimestre

BCE a affiché un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 757 millions $, soit 83 cents par action.

Spectre 5G: BCE demande au fédéral de bloquer l'achat de Québecor

Vidéotron a acheté plus tôt cet été des spectres 5G dans l'Ouest canadien suivant une vente aux enchères par l'ISED.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

22/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.