Internet haute vitesse: Bell prête à faciliter l'accès à ses poteaux

Publié le 18/03/2021 à 11:51

Internet haute vitesse: Bell prête à faciliter l'accès à ses poteaux

Publié le 18/03/2021 à 11:51

Par La Presse Canadienne
Le logo de Bell.

Bell dit avoir tout mis en place pour permettre aux différents fournisseurs de service Internet de brancher un maximum de Québécois à Internet haute vitesse le plus rapidement possible. (Photo: La Presse Canadienne)

Le géant des communications Bell annonce jeudi qu’il est prêt à répondre rapidement aux fournisseurs de services qui ont besoin d’accéder aux poteaux et aux autres structures de soutènement de télécommunication. 

Karine Moses, présidente de la direction du Québec pour Bell, affirme dans un communiqué que la société a tout mis en place pour permettre aux différents fournisseurs de service Internet de brancher un maximum de Québécois à Internet haute vitesse le plus rapidement possible afin de répondre à la demande attendue des prochains mois. Ceci représente un énorme chantier pour le Québec, selon elle. 

Le gouvernement du Québec a fait savoir qu’il voulait accélérer le branchement de milliers de foyers dans les régions à internet haute vitesse.

Cependant, le mois dernier, Québecor a demandé l’intervention du premier ministre François Legault dans le litige qui l’oppose à Bell pour l’accès de sa filiale Vidéotron à ses poteaux.

En octobre, dans une lettre ouverte, le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, s’était interrogé à savoir si le gouvernement devrait réévaluer la participation de Bell aux programmes publics d’extension des réseaux.

Bell affirme qu’au cours de la dernière année, il a déployé un plan d’action afin de simplifier l’accès aux infrastructures de soutènement pour les fournisseurs de télécommunication afin d’amener l’Internet haute vitesse à des populations du Québec peu ou pas desservies.

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.