Infonuagique: Apple devient cliente de Google

Publié le 17/03/2016 à 10:03

Infonuagique: Apple devient cliente de Google

Publié le 17/03/2016 à 10:03

Par Julien Abadie avec AFP

(Photo: iStock)

Google (Nasdaq., GOOG) est devenu prestataire d'Apple (Nasdaq., AAPL) dans l'infonuagique, rapporte le site spécialisé américain Re/code, citant CRN et des sources anonymes proches du dossier.

Discrètement, Google a réussi un coup de maître: faire d'Apple l'un des clients de son service de cloud computing (informatique en nuage). 

Le contrat signé l'an dernier coûterait à Apple entre 400 et 600 millions de dollars par an, croit savoir Re/code. Si le chiffre s'avère exact, cela signifierait que Google a frappé un grand coup: même si la firme de Larry Page ne communique pas sur les revenus engendrés par son service de cloud computing, certains analystes les avaient évalués à... 500 millions de $US il y a un an.

Mais ce contrat pourrait être de courte durée car Apple est en passe de construire sa propre infrastructure: des centres de données sont en train de sortir de terre en Arizona, Irlande et au Danemark pour la bagatelle de 3,9 milliards de $US.

Amazon perd des points

Apple, qui n'a pas pour l'instant les infrastructures suffisantes pour gérer en propre tous ses services iCloud, faisait jusqu'ici appel à Azure, branche de Microsoft spécialisée dans le «cloud», et surtout à Amazon Web Services (AWS), division du géant du commerce en ligne spécialisée dans le «cloud computing».

Un rapport de Morgan Stanley estimait même à 1 milliard de dollars les dépenses annuelles d'Apple pour utiliser les services d'Amazon Web Service. Même si aucune des deux parties n'a jamais confirmé l'information...

Si l'on en croit CRN, la société de Tim Cook aurait profité du «deal» avec Google pour réduire «significativement» la voilure d'Amazon. Du côté d'AWS, on réfute toute «défection» de leur client pour la concurrence. Apple et Google n'ont pour le moment pas réagi.

Outre son caractère symbolique, ce contrat offre donc à Google une petite victoire de prestige dans la guerre qu'il livre à Amazon et Microsoft pour le contrôle des services informatiques dématérialisés aux marges lucratives.

Pour mémoire, Microsoft, Google et Amazon permettent aux entreprises et administrations d'utiliser leurs serveurs au lieu de bâtir leurs propres infrastructures informatiques. Ce modèle séduit parce qu'il offre davantage de souplesse et permet de limiter les coûts.

Amazon domine ce marché, suivi par Microsoft. Google, troisième à bonne distance des deux premiers, casse les prix pour rattraper son retard.


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: attention, trop de PME anticipent une reprise normale

03/04/2020 | François Normand

ANALYSE - La reprise sera très différente des précédentes, car il faut rétablir la confiance économique et sanitaire.

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par les données sur l'emploi

Mis à jour le 03/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de New York termine en baisse après l'annonce de la perte de 701 000 emplois aux É-U en mars.

Le pétrole bondit à nouveau

03/04/2020 | AFP

Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive.