IBM s'associe avec IVADO

Publié le 17/12/2018 à 06:30

IBM s'associe avec IVADO

Publié le 17/12/2018 à 06:30

Par Denis Lalonde
Un crâne d'intelligence artificielle.

(Photo: 123rf.com)

IBM Canada s’associe à l’Institut de valorisation des données (IVADO) dans le but de créer une centaine d’emplois à Montréal en 2019 dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la gestion de la plateforme SalesForce. 


Les emplois liés aux deux nouvelles expertises viendront s’ajouter aux emplois promis à la fin 2016. «Les 100 emplois supplémentaires seront créés en 2019 seulement. D’autres postes pourraient s’ajouter dans les années suivantes», explique le directeur général des services d’affaires mondiaux d’IBM Canada, Claude Guay. 


Fidèle à sa stratégie d’embauche, IBM souhaite recruter une cinquantaine de gradués dans les universités de la région montréalaise pour ses deux nouveaux projets. Les postes demandant plus d’expérience seront comblés tant au niveau local qu’à l’international. «On a des gens qui viennent de pays du nord de l’Afrique, de Roumanie, de la France, de la Belgique, de la Suisse, du Luxembourg et même du Brésil!», souligne M. Guay. 


Ce dernier précise que l’on est encore au début de l’utilisation de l’intelligence artificielle en entreprise : «Au Québec, il n’y a pas encore assez de projets qui ont été mis en production. On pense qu’il y a un futur très grand dans ce domaine. Même chose du côté de SalesForce», dit-il. 


M. Guay soutient qu’IVADO va aider le CIC de Montréal à aller plus vite dans ses projets: «en intelligence artificielle, il faut souvent plus qu’un algorithme pour régler un problème. Ça peut être notre technologie Watson combinée avec du logiciel libre et la technologie d’une autre entreprise. IVADO possède de la recherche fondamentale et nous allons leur donner des débouchés pour travailler sur des problèmes pratiques où ils ont potentiellement la solution pour une partie du problème», explique-t-il.


Au moment d’annoncer l’implantation de son Centre d’innovation client (CIC) de Montréal, en novembre 2016, IBM souhaitait y créer 500 emplois d’ici la fin de 2021. Le centre, qui a officiellement ouvert ses portes en octobre 2017, offre des services dans les secteurs des tests, des progiciels de gestion intégré, des logiciels dans les domaines de l’analytique, de la gestion de données, du contenu d’entreprise et de la gestion des commandes et du développement Java et .Net.


Avec l’ajout des pratiques IA et SalesForce, le CIC de Montréal devrait donc compter plus de 600 travailleurs dans trois ans.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

25/01/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Après une chute de 25%, elle connaît son plus fort gain en dix ans. Le hic: ce n'est pas celle que vous espériez.

Achat par IBM: le titre de Red Hat bondit de 49%

Mis à jour le 29/10/2018 | AFP

IBM paye la somme record de 34 milliards de dollars pour acheter l'éditeur de logiciels libres Red Hat.

À la une

10 choses à savoir vendredi

Il y a 54 minutes | Alain McKenna

L'ECG de l'Apple Watch au Canada, Ottawa pressé de lâcher Huawei, IBM ajoutera 20% à vos profits grâce à la météo.

Ce Chromebook hors de prix est prêt pour les jeux-à-volonté de Google Stadia

BLOGUE. Il n’y a pas qu’Apple et Microsoft pour vendre des portables au gros prix. Mais Asus a un as dans sa manche...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

07:07 | LesAffaires.com et AFP

Le Fonds monétaire international lance un sérieux avertissement aux États-Unis et à la Chine.