IBM s'associe avec IVADO

Publié le 17/12/2018 à 06:30

IBM s'associe avec IVADO

Publié le 17/12/2018 à 06:30

Par Denis Lalonde
Un crâne d'intelligence artificielle.

(Photo: 123rf.com)

IBM Canada s’associe à l’Institut de valorisation des données (IVADO) dans le but de créer une centaine d’emplois à Montréal en 2019 dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la gestion de la plateforme SalesForce. 

Les emplois liés aux deux nouvelles expertises viendront s’ajouter aux emplois promis à la fin 2016. «Les 100 emplois supplémentaires seront créés en 2019 seulement. D’autres postes pourraient s’ajouter dans les années suivantes», explique le directeur général des services d’affaires mondiaux d’IBM Canada, Claude Guay. 

Fidèle à sa stratégie d’embauche, IBM souhaite recruter une cinquantaine de gradués dans les universités de la région montréalaise pour ses deux nouveaux projets. Les postes demandant plus d’expérience seront comblés tant au niveau local qu’à l’international. «On a des gens qui viennent de pays du nord de l’Afrique, de Roumanie, de la France, de la Belgique, de la Suisse, du Luxembourg et même du Brésil!», souligne M. Guay. 

Ce dernier précise que l’on est encore au début de l’utilisation de l’intelligence artificielle en entreprise : «Au Québec, il n’y a pas encore assez de projets qui ont été mis en production. On pense qu’il y a un futur très grand dans ce domaine. Même chose du côté de SalesForce», dit-il. 

M. Guay soutient qu’IVADO va aider le CIC de Montréal à aller plus vite dans ses projets: «en intelligence artificielle, il faut souvent plus qu’un algorithme pour régler un problème. Ça peut être notre technologie Watson combinée avec du logiciel libre et la technologie d’une autre entreprise. IVADO possède de la recherche fondamentale et nous allons leur donner des débouchés pour travailler sur des problèmes pratiques où ils ont potentiellement la solution pour une partie du problème», explique-t-il.

Au moment d’annoncer l’implantation de son Centre d’innovation client (CIC) de Montréal, en novembre 2016, IBM souhaitait y créer 500 emplois d’ici la fin de 2021. Le centre, qui a officiellement ouvert ses portes en octobre 2017, offre des services dans les secteurs des tests, des progiciels de gestion intégré, des logiciels dans les domaines de l’analytique, de la gestion de données, du contenu d’entreprise et de la gestion des commandes et du développement Java et .Net.

Avec l’ajout des pratiques IA et SalesForce, le CIC de Montréal devrait donc compter plus de 600 travailleurs dans trois ans.

À la une

Il faut faire la lumière sur Lithium Amérique du Nord

19/06/2021 | François Normand

ANALYSE. Les entreprises doivent pouvoir investir dans environnement d'affaires transparent et prévisible.

Seuls les fous ne changent jamais d'idée

18/06/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Warren Buffett est un bon exemple d'investisseur qui a su s'adapter au fil des années.

Le suspense persiste autour de Lithium Amérique du Nord

18/06/2021 | François Normand

Un juge de la Cour supérieure du Québec a reporté de 10 jours l'audience pour déterminer l'avenir de la minière.