IBM ouvre un centre de données à Drummondville

Publié le 11/03/2015 à 10:34, mis à jour le 11/03/2015 à 10:47

IBM ouvre un centre de données à Drummondville

Publié le 11/03/2015 à 10:34, mis à jour le 11/03/2015 à 10:47

Par Denis Lalonde

(Photo: Bloomberg)

IBM ouvre un centre de données à Drummondville afin de mieux desservir le marché québécois. 

IBM ne veut pas dire combien elle investira dans le centre de données infonuagique de Drummondville, sinon que l’investissement fait partie d’une enveloppe de 1,2 milliard de dollars américains pour concevoir quelques dizaines de centres à travers le monde.

«Ce que je peux vous dire, c’est que le centre de données va héberger jusqu’à 8000 serveurs et va créer une douzaine d’emplois», dit François Lachance, vice-président, services technologiques mondiaux, Québec, chez IBM. 

Le centre est conçu selon la norme Tier 3 de l’Uptime Institute. Cette norme Tier 3 (sur un maximum de 4) stipule que les centres de données doivent être disponibles 99,98% du temps et ne doivent pas être en panne plus de 1,6 heure par année. La norme prévoit également des règles de sécurité, des génératrices et une redondance des systèmes électromécaniques pour prévenir les pannes.

M. Lachance soutient que l’ouverture du centre de données permet à IBM d’offrir un 2e établissement SoftLayer au pays, elle qui en possède déjà un à Toronto depuis le mois d’août. «Dans un premier temps, c’est sûr que nous visons les entreprises qui veulent conserver leurs données au Canada. On fait référence aux institutions financières, aux organisations du secteur public et aux grandes entreprises. Avec deux centres au Canada, il devient possible d’offrir une redondance entre les deux centres tout en conservant les données au pays», explique M. Lachance.

À terme, IBM souhaite posséder 40 centres de données SoftLayer à travers le monde. SoftLayer est une entreprise qui a été achetée par IBM en 2013 pour un montant de 2 milliards de dollars américains.

«Dans un second temps, nous visons aussi les PME qui veulent plus d’agilité et une efficacité accrue. Des entreprises qui offrent leurs produits et services dans plusieurs pays pourront aussi profiter de la même plateforme sur tous nos centres de données à travers le monde», ajoute M. Lachance.

Le nouveau centre infonuagique offre la gamme complète des services d'infrastructure SoftLayer et Nuage IBM, y compris les serveurs non virtualisés, les serveurs virtuels, le stockage, les services de sécurité et les réseaux.

 

À la une

COVID-19 : François Legault demande quatre semaines d'efforts de plus

Mis à jour il y a 13 minutes | Denis Lalonde

Le Défi 28 jours devient un «Défi 56 jours».

On a testé l'iPad Air d'Apple

Apple lance un nouvel iPad Air cet automne. On l'a mis à l'essai. Voici ce qu'on en pense.

Facebook met un pied dans le monde du jeu vidéo à la demande

15:41 | AFP

«Nous débutons avec des jeux mobiles développés spécifiquement pour les téléphones intelligents», explique-t-on.