Google lancera sa plateforme «Stadia» en novembre avec une trentaine de jeux vidéo

Publié le 06/06/2019 à 17:03

Google lancera sa plateforme «Stadia» en novembre avec une trentaine de jeux vidéo

Publié le 06/06/2019 à 17:03

Par AFP
Le logo d'Ubisoft au studio de Montréal.

Ubisoft offrira six jeux dès le lancement de la plateforme Stadia. (Photo: Romeo Mocafico)

Google a dévoilé jeudi les détails de sa nouvelle plateforme de jeux vidéo en streaming «Stadia», une offre accessible dès novembre avec une trentaine de jeux qui représente une incursion très attendue du géant américain dans l'univers du «cloud gaming».

L'offre de Google n'est pour le moment accessible en pré-commande que sous le format appelé «Edition fondateur», au tarif de 129 euros, a précisé le groupe dans un communiqué jeudi. 

Cette offre, qui permettra de jouer dès l'ouverture de la plateforme au public en novembre, comprend un abonnement de trois mois, un appareil Chromecast Ultra permettant de se connecter à un écran, et une manette. 

Deux autres offres seront disponibles après le lancement de la plateforme, une à 9,99 euros par mois (environ 15$CA) baptisée «Stadia Pro», et une offre de base attendue en 2020 dont peu de détails ont été fournis. 

Cette plateforme de jeux en streaming sera d'abord disponible dans 14 pays, dont les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, et certains pays européens dont la France, a précisé le groupe. 

Une trentaine de jeux seront en outre proposés dès le lancement du service, a ajouté Google, parmi lesquels les succès populaires Destiny 2 et Assassin's Creed Odyssey (Ubisoft). D'autres titres, notamment en provenance du studio Electronic Arts, pourraient être dévoilés d'ici l'été. 

En tout, six jeux du Français Ubisoft seront disponibles sur Stadia dès son lancement, a précisé le géant du jeu vidéo, qui a collaboré avec Google pour tester le jeu en streaming: les premiers tests grandeur nature de Google se sont faits avec le jeu «Assassin's Creed Odyssey».

«Nous avons hâte de voir les joueurs profiter (de nos jeux) via cette technologie révolutionnaire du 'cloud'», a déclaré le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot.

Google est aux avant-postes de l'émergence du «cloud gaming», le jeu qui passe par des serveurs à distance, sans utiliser une console ni même télécharger une application. L'idée est de pouvoir jouer sur tout type de support et d'éviter par exemple d'avoir à acheter un PC très puissant et très cher. 

Apple a aussi l'intention de passer à la vitesse supérieure sur l'offre de jeux vidéo, avec sa plateforme Arcade, disponible cet automne.

Le mois dernier, Sony et Microsoft ont annoncé une alliance dans le jeu en streaming pour mieux affronter Google.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, freinée par les incertitudes commerciales

Mis à jour à 20:05 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Dow Jones monte à un nouveau record à la faveur de la forte progression de Boeing et Walgreens.

Titres en action: Cascades, TC Energy, Adidas...

06:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Pixelbook Go: Google invente un portable d'entrée de gamme de luxe

BLOGUE. Pour peu que le budget ne soit pas une barrière à l’achat, ce portable est plutôt séduisant.