Google étend Android aux montres, voitures et télés

Publié le 26/06/2014 à 13:18

Google étend Android aux montres, voitures et télés

Publié le 26/06/2014 à 13:18

Par AFP

Voici une montre intelligente dotée du système d'exploitation Android. (Photo: Bloomberg)

Le géant de l'internet Google étend à la télévision, aux montres et aux voitures connectées son système d'exploitation Android, qui équipe déjà 80% des téléphones intelligents dont il a présenté mercredi un modèle bon marché.

«Nous avons commencé à étendre notre plate-forme au-delà du mobile», a déclaré Sundar Pichai, vice-président de Google, en dévoilant mercredi les ambitions du groupe de Mountain View (Californie) lors de la très attendue conférence annuelle des développeurs à San Francisco.

L'écosystème Android et son pendant dédié aux objets connectés, Android Wear, vont équiper leurs premières montres, dont les utilisateurs auront accès à des applications proposées par Google.

Les groupes sud-coréens LG et Samsung ont ainsi développé sous Android Wear les montres intelligentes G (LG) et Gear Live (Samsung), qui seront disponibles dès jeudi sur la boutique en ligne Google Play. La montre intelligente de Motorola, la Moto 360, qui sortira d'ici la fin de l'année, sera elle aussi équipée d'un système d'exploitation Android.

«Ce sont les trois premières montres (avec Android), mais beaucoup reste à venir», a annoncé M. Pichai.

Google a aussi dévoilé une version de son système d'exploitation destinée aux voitures connectées, Android Auto.

L'objectif est de permettre aux constructeurs automobiles d'intégrer Android à leurs voitures afin de permettre au conducteur d'utiliser des services en ligne et son smartphone de manière sécurisée, par des commandes vocales.

Le conducteur n'aura qu'à relier son smartphone à sa voiture pour transposer l'affichage de son téléphone sur l'écran de la voiture.

Google a indiqué avoir déjà signé une alliance avec des constructeurs, dont l'Allemand Audi. Android Auto devrait être disponible d'ici la fin de l'année.

Google a aussi lancé mercredi Android TV, censé faire oublier l'échec de la Google TV. Contrôlée à la voix ou via un smartphone ou une montre connectée, l'interface donne accès à tout le catalogue Google Play.

Android TV sera également intégré à des téléviseurs Sony ou Sharp et à des boîtiers.

Un téléphone intelligent bon marché

«L'empire Google est en train de grossir», a commenté auprès de l'AFP Brian Blau du cabinet de recherche Gartner. «Google veut ressembler à Apple, en créant des appareils qui sont synchrones».

Le groupe internet, qui a dans le viseur ses rivaux Amazon, Apple et Microsoft, a aussi annoncé qu'il allait lancer à l'automne un téléphone multifonctions à bas coûts, destiné avant tout aux pays émergents.

Le but est de s'emparer d'un gigantesque marché, auquel ses concurrents ont longtemps hésité à s'attaquer par peur d'affaiblir leurs marges.

D'après une étude réalisée par Motorola en début d'année, plus de 500 millions de consommateurs dans le monde seraient intéressés par un smartphone facturé à moins de 200 euros.

«Il y a encore beaucoup de monde - des milliards de personnes en fait - qui n'ont toujours pas accès à un téléphone intelligent», a expliqué M. Pichai. «Nous devons changer cela».

Ce téléphone sera équipé de son système d'exploitation Android. Il sera doté d'un écran de 5 pouces (12,7 cm) et sera vendu pour un prix inférieur à 100 dollars.

«Nous allons le lancer à travers le monde, mais nous commencerons par l'Inde à l'automne», selon Sundar Pichai, ajoutant que Google est déjà en discussions avec les opérateurs téléphoniques du pays pour qu'ils proposent des abonnements adaptés.

Google sera ainsi en concurrence frontale avec Nokia (Microsoft) et ses différents modèles (X, X+, XL, X2) qui sont équipés... d'Android. Ironie de l'histoire, il affrontera aussi le smartphone à bas coûts de son ex-filiale Motorola, Moto G, dont il a cédé la division téléphones en février au groupe chinois Lenovo.

Avec son smartphone bon marché, Google essaye en outre de contrer une initiative, Internet.org, lancée l'année dernière par le réseau social Facebook en partenariat avec Nokia, Ericsson et Samsung.

Ce projet vise à simplifier les applications mobiles, améliorer les composants des téléphones et des réseaux afin qu'ils soient plus performants tout en consommant moins d'énergie, et développer des smartphones à bas coûts.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Ces trois tendances bouleverseront l'économie américaine

14/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Elles auront des impacts positifs et négatifs sur la société, les entreprises et les travailleurs américains.

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX à un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.