Intelligence artificielle: Facebook s'implante à Montréal

Publié le 14/09/2017 à 22:32, mis à jour le 17/09/2017 à 11:47

Intelligence artificielle: Facebook s'implante à Montréal

Publié le 14/09/2017 à 22:32, mis à jour le 17/09/2017 à 11:47

Par Martin Jolicoeur

Fondée par Mark Zuckerberg, Facebook implantera à Montréal un de ses rares laboratoires de recherche en intelligence artificielle. L'annonce doit être confirmée vendredi matin, en présence du premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

L’américaine Facebook annoncera vendredi matin la création à Montréal d’un tout nouveau laboratoire de recherche spécialisé en intelligence artificielle, a appris Les Affaires.

Ce laboratoire, le premier de la famille Facebook à voir le jour au Canada, sera dirigé par la québécoise Joëlle Pineau, actuellement professeure à l’Université McGill et co-directrice du Reasoning and Learning Lab, un laboratoire de recherche sur le rayonnement et l’apprentissage.

La réputation grandissante de Montréal comme pôle mondial de recherche en intelligence artificielle aurait convaincu les dirigeants de Facebook - après ceux de Google, Microsoft et IBM -  à s’intéresser de plus près à ce que la ville avait à offrir en la matière.

Selon nos informations, Montréal deviendra ainsi la quatrième ville de la planète à joindre l’équipe du Facebook Artificial Intelligence Research (FAIR), unique responsable de la recherche en intelligence artificielle au sein de la famille Facebook.

Les trois autres centres de recherche du roi des réseaux sociaux sont implantés à Menlo Park, siège de Facebook en Californie, de même qu’à New York et Paris.  Un total d’une centaine de chercheurs compose cette équipe internationale, à laquelle doit se joindre celle du futur laboratoire Facebook de Montréal.

Composée pour l’heure d’une dizaine de chercheurs, on s’attend à ce que l’équipe montréalaise de Facebook double rapidement pour atteindre une vingtaine de scientifiques d’ici la fin de 2018.

À lire également: Intelligence artificielle: pourquoi Facebook a choisi Montréal

Déjà, Facebook aurait recruté Pascal Vincent, un jeune chercheur en intelligence artificielle parmi les plus en vue de l’Université de Montréal. Avec le chercheur montréalais Yoshua Bengio, une sommité mondiale dans le domaine, il aurait aussi cofondé l'Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal, mieux connu sous l'acronyme MILA, pour Montreal Institute for learning Algorithms (MILA).

La rumeur, qui circulait depuis quelques temps, devrait faire l’objet d’une conférence vendredi matin, rue McTavish à Montréal, en présence des représentants politiques de tous les paliers de gouvernement, allant du maire de la métropole, Denis Coderre, au premier ministre canadien, Justin Trudeau.

Selon les informations que nous avons pu recueillir, le laboratoire de Montréal regroupera des chercheurs et ingénieurs spécialisés dans l’apprentissage automatique (machine learning). Mais il est aussi prévu que l’équipe montréalaise soit appelée à se pencher sur des problèmes touchant l’apprentissage par renforcement (reinforcement learning) et le systèmes de dialogue (dialog systems).

Le chef de la technologie de Facebook, Mike Schroepfer, ainsi que le directeur de la recherche en intelligence artificielle chez Facebook, Yann LeCun, par qui est né le réseau de laboratoires FAIR, devraient également venir à Montréal pour l'annonce. En plus de confirmer l’implantation de Facebook au Québec, on s’attend à ce que ces derniers en profitent pour sceller différents partenariats avec la communauté de recherche de Montréal.

Ces partenariats s’accompagneraient d’une contribution de 7M$ à distribuer entre différents organismes et institutions montréalaises, dont l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA), l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA), l’Université McGill et l’Université de Montréal.

Pour l'heure, la professeur Pineau conservera ses fonctions de professeur et chercheur à l'Université McGill. À moins de changements par contre, cette dernière devrait délaisser progressivement ses fonctions d'universitaire pour en venir à se consacrer complètement à ses activités chez Facebook.

Mes derniers textes / Rejoignez-moi sur Linkedin / Suivez-moi sur Twitter 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Non, Trump n'est pas populiste. Il est pire que ça!

23/08/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Mine de rien, il est en train de saper la démocratie. Fort heureusement, les Américains ne sont pas dupes...

Travailler moins et vivre mieux? Vraiment?

22/08/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Et si vous travailliez une heure de moins par jour, comme - peut-être bientôt - au Chili...

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

24/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

24/08/2019 | Alain McKenna

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

24/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.