Dialogue obtient un financement de 43 millions de dollars

Publié le 30/07/2020 à 15:20

Dialogue obtient un financement de 43 millions de dollars

Publié le 30/07/2020 à 15:20

Par Denis Lalonde
Les trois cofondateurs de Dialogue.

Les trois cofondateurs de Dialogue (de gauche à droite): le chef des technologies de l'information Alexis Smirnov, le PDG Cherif Habib et la directrice de la stratégie et des produits Anna Chif. (Photo: courtoisie)

La société montréalaise de services de télémédecine Dialogue poursuit sa croissance avec l’obtention d’un financement de 43 millions de dollars, dont 32,7 millions proviennent de la Sun Life.

Un montant que l’entreprise souhaite utiliser pour effectuer quelques acquisitions dans son secteur et bonifier son offre de services.

«On croit qu’il va y avoir beaucoup de consolidation dans l’industrie de la santé virtuelle au Canada. On est le leader canadien du côté des revenus et on veut utiliser une partie de l’argent pour acheter des plus petits joueurs», raconte le PDG de Dialogue, Cherif Habib.

M. Habib ajoute que la société offre des consultations virtuelles pour tout ce qui touche la santé primaire et la santé mentale. Il croit que d’autres services de santé peuvent être virtualisés, précisant qu’il est encore trop tôt pour nommer ceux qui seront ajoutés dans un avenir rapproché. 

Le dirigeant soutient que la pandémie de COVID-19 a permis a propulsé la croissance de Dialogue à un autre niveau. Sans dévoiler de chiffres, M. Habib confie que les revenus de la société ont doublé entre 2018 et 2019, alors que ceux-ci devraient quintupler cette année. 

«La pandémie de COVID-19 a vraiment accéléré notre développement, parce que les gens ne pouvaient plus aller en clinique. La télémédecine est devenue un service que tout le monde utilise», dit-il.

L’entreprise compte 350 employés à temps plein dans ses bureaux de Montréal, Toronto, Calgary, Munich et Berlin. Elle compte aussi sur une équipe de 700 professionnels de la santé à temps partiel. Du nombre, 500 personnes ont été recrutées depuis le mois de mars. 

Dialogue dessert directement 1000 employeurs, dont Sobey’s, la Banque Nationale, Investissements PSP, WSP, BRP, Ubisoft et Power Corporation du Canada. Par le biais de partenaires comme la Sun Life, elle dessert aussi, indirectement, 25 000 employeurs. Au total, son service est accessible pour 5 millions de Canadiens. 

«Nous n'offrons pas nos services directement aux consommateurs. Pour utiliser notre plateforme, les individus doivent être à l'emploi d'une entreprise cliente», raconte M. Habib.

En plus de la Sun Life, la ronde de financement compte également des investisseurs déjà présents au capital de Dialogue, dont la Caisse de dépôt et placement du Québec, Portag3 Ventures, White Star Capital, HV Holtzbrinck Ventures, First Ascent Ventures et Walter Ventures.

 

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Tristan & Iseut veut se protèger de ses créanciers

MNP a expliqué que l’avis était souvent la première étape d’un processus de restructuration.

À surveiller: SNC-Lavalin, Telus et Air Canada

Mis à jour à 10:51 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Telus et Air Canada? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: Wall Street a les yeux rivés vers le Congrès

Mis à jour à 11:56 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street avait entamé le mois d’août dans le vert lundi.