Des PME moins productives, faute d'assez de TI en logistique


Édition du 31 Mai 2014

Des PME moins productives, faute d'assez de TI en logistique


Édition du 31 Mai 2014

Par François Normand

Photo: iStock

Les entreprises canadiennes - surtout les PME - utilisent moins les technologies de l'information dans leur chaîne logistique que leurs concurrentes américaines, ce qui les rend moins productives et concurrentielles.

Voilà l'une des conclusions du «Bilan des pratiques logistiques des entreprises québécoises» dressé par le Centre sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal, qui sera dévoilé le 30 mai.

Le niveau d'adoption des TI dans les activités de logistique aux États-Unis serait de 30 % plus élevé qu'au Canada, indique l'étude, reprenant des données d'Industrie Canada publiées en 2009.

Cet écart avec les États-Unis - notre principal marché et concurrent - a un impact majeur sur nos entreprises, selon les auteurs, Claudia Rebolledo et Jacques Roy, professeurs au Service de l'enseignement de la gestion des opérations et de la logistique à HEC Montréal.

«Plus une entreprise utilise des TI, plus elle réduit les coûts de ses activités de logistique et optimise son service à la clientèle», dit Claudia Rebolledo. En fait, une chaîne logistique qui est davantage automatisée diminue les risques d'erreurs humaines, précise-t-elle.

Par exemple, les TI diminuent les retards dans les approvisionnements et permettent une meilleure gestion des stocks en temps réel. L'adoption des TI permet aussi aux clients de recevoir plus rapidement leurs produits, tout en limitant les erreurs.

L'étude ne permet toutefois pas de dire avec certitude pourquoi les entreprises américaines les utilisent davantage. Mais il y a des hypothèses, selon Claudia Rebolledo. Ces dernières ont probablement plus de moyens pour investir dans ces technologies, et elles auraient un plus grand intérêt à adopter les TI afin d'accroître l'efficacité de leur chaîne logistique, qui est plus complexe aussi.

Autre hypothèse : les TI ne sont peut-être pas adaptées à la réalité des PME. On leur offrirait des solutions standardisées, qui ne tiennent pas compte de leurs besoins spécifiques. Enfin, les PME ne reconnaissent peut-être pas assez la valeur des TI pour améliorer l'efficacité d'une chaîne logistique.

Si les entreprises canadiennes accusent un retard par rapport aux sociétés américaines, elles sont sensiblement au même niveau que les sociétés en Europe. Claudia Rebolledo admet qu'il a été difficile de comparer le Canada au vieux continent, car les études sur le taux d'utilisation des TI dans les activités de logistique ne sont pas récentes.

***30 % - Le degré d'adoption des TI dans les activités de logistique aux États-Unis serait de 30 % plus élevé qu'au Canada.
Source : Centre sur la productivité et la prospérité («Bilan des pratiques logistiques des entreprises québécoises»)

À la une

Tendances alimentaires 2022: pas juste pour les foodies

BLOGUE INVITÉ. Les deux dernières années auront certainement permis à certaines tendances latentes de se démarquer.

La Banque du Canada maintient son taux d'intérêt directeur à 0,25%

La Banque du Canada a prévenu que le taux ne restera pas à cette «valeur plancher» encore bien longtemps.

Fin du suspense à la Fed, signal attendu sur une hausse des taux

10:23 | AFP

La puissante Réserve fédérale pourrait annoncer que les taux commenceront à être relevés en mars.