Comment Xerox relève le défi numérique

Publié le 19/04/2010 à 00:00

Comment Xerox relève le défi numérique

Publié le 19/04/2010 à 00:00

Par Alain McKenna

Sur le mur de la réception des bureaux montréalais de Xerox, c'est l'ancien logo pixélisé et le vieux slogan qui sont affichés : " Des gens de documents ". Une façade trompeuse, note le président de Xerox Canada, Kevin Warren, selon qui le passage au numérique amorcé l'automne dernier rapporte déjà des dividendes à l'entreprise.

" C'est tout un changement : nous avons créé le marché des photocopieurs. Nous devons maintenant passer de l'impression des documents à la gestion des données informatiques ", explique M. Warren.

C'est d'ailleurs pourquoi la société a changé son logo, l'hiver dernier. Sur ses cartes professionnelles, en tout cas.La transformation de l'entreprise est plus profonde. L'automne dernier, Xerox a annoncé la plus importante acquisition de son histoire, celle de la société américaine ACS, spécialisée dans l'impartition de services informatiques, pour 5,5 milliards de dollars américains (G$ US). Finalisée en février, cette acquisition a semé le doute chez les investisseurs. Xerox s'éloigne beaucoup de son marché traditionnel, ont souligné des experts.

" Cette transaction a un impact plus prononcé que n'importe quelle autre acquisition envisagée par HP ou IBM : un plus grand changement, d'un seul coup, doublé d'une moins grande complémentarité dans la gamme de produits offerts ", avertissait l'automne dernier Keith Bachman, analyste de BMO Marché des capitaux.

Pourtant, complémentarité il y a, assure M. Warren. " Les entreprises achètent moins d'appareils informatiques. Elles préfèrent des services externes qui coûtent moins cher ", dit-il. Grâce à ACS, Xerox aidera les entreprises à passer de la gestion de documents à celle des données informatiques, fait valoir M. Warren.

La recette semble fonctionner. Les services informatiques compteront pour 45 % de son chiffre d'affaires de 22 G$ US prévu pour l'exercice qui se termine en décembre 2010.

Ces services laissent entrevoir une croissance plus soutenue au Canada. L'an dernier, les revenus de Xerox Canada ont augmenté de 7 %.

" Plusieurs de nos clients ont besoin d'aide pour gérer leurs données de façon efficace et sécuritaire. La récession les force à le faire tout en réduisant leurs dépenses. Nous pensons qu'en offrant un service centralisé de gestion des documents, du stockage des fichiers à l'impression sur demande, nous le faisons pour 15 à 20 % moins cher que s'ils le réalisaient eux-mêmes. "

Imprimer moins, imprimer mieux ? C'est le message véhiculé par un nouveau logo plus moderne. " Cela symbolise la façon dont nous avons réinventé Xerox, explique Kevin Warren. Aujourd'hui, nous sommes une entreprise différente, qui fait plus qu'imprimer des documents. "


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: attention, trop de PME anticipent une reprise normale

03/04/2020 | François Normand

ANALYSE - La reprise sera très différente des précédentes, car il faut rétablir la confiance économique et sanitaire.

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par les données sur l'emploi

Mis à jour le 03/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de New York termine en baisse après l'annonce de la perte de 701 000 emplois aux É-U en mars.

Le pétrole bondit à nouveau

03/04/2020 | AFP

Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive.