C2 Montréal: Stingray veut accélérer sa stratégie de croissance par acquisitions

Publié le 26/05/2017 à 15:41

C2 Montréal: Stingray veut accélérer sa stratégie de croissance par acquisitions

Publié le 26/05/2017 à 15:41

Par Denis Lalonde

Le président et chef de la direction de Stingray, Eric Boyko. (Photo: C2 Montréal)

Stingray poursuit sa stratégie de croissance par acquisitions en achetant la société londonienne C Music Entertainment pour un montant qui n'a pas été révélé.

L'entreprise possède la chaîne télévisée C Music TV, qui se spécialise dans la diffusion de vidéoclips de musique classique et de bandes sonores de films. La chaîne est actuellement distribuée par les fournisseurs de services mobiles et de services télévisuels par câble, satellite et protocole Internet dans 105 pays.

Stingray devient donc le propriétaire et exploitant exclusif de C Music TV, qui sera toujours chapeautée par son équipe de direction actuelle.

Eric Boyko, président, cofondateur et chef de la direction de Stingray, explique que la société, dont la cible habituelle est de réaliser trois à quatre acquisitions par année, veut accélérer la cadence en 2017. 

«Là, nous sommes plus agressifs. Notre objectif, cette année, est de réaliser entre huit et dix acquisitions», soutient M. Boyko, rencontré sous une pluie fine à l'extérieur du conteneur Stingray, bien en vue aux côtés du grand chapiteau à la conférence C2 Montréal.

«Quand tu es une entreprise publique et que tu réalises une acquisition, l'obligation de divulgation fait que beaucoup de gens vont le remarquer. Quand on montre qu'on est acheteur et que des gens veulent vendre, le téléphone se met à sonner et ça permet de créer un momentum», explique le dirigeant avec son franc-parler habituel.

Le service C Music TV compte plus de 50 millions d'abonnés. M. Boyko ajoute que la société possède également plus de 3500 contenus propriétaires. «La croissance mondiale de la demande pour un contenu télévisuel payant, comme celui produit par l’équipe de C Music TV, assure notre rentabilité à long terme», dit-il

«La musique classique prend de plus en plus de place dans notre portefeuille de produits, parce c'est un créneau très niché où nous n'avons pas à nous battre contre les grands studios internationaux comme Sony Music, Universal et Warner», raconte l'entrepreneur, qui ambitionne de faire de Stingray le «Netflix de la musique classique, du karaoké, du jazz et des concerts».

Une deuxième acquisition en deux semaines pour Stingray

C Music TV est une deuxième acquisition en moins de deux semaines pour Stingray. Le 9 mai, la société montréalaise annonçait l'achat de l'entreprise israélienne Yokee Music, encore une fois pour un montant non dévoilé. 

Yokee propose trois applications sociales axées sur la musique: Yokee, Yokee Guitar et Yokee Piano. Selon Stingray, au total, ces trois applications ont été téléchargées plus de 80 millions de fois au cours des 4 dernières années, comptent quelque 4 millions d’utilisateurs mensuels et enregistrent un taux de croissance d’une année à l’autre de plus 50%.

«Yokee permet de transformer les téléphones intelligents et les tablettes numériques en machines de karaoké sans fil (avec caméra et micro), permettant aux utilisateurs de s’enregistrer, d’ajouter des effets audio et vidéo, de partager leurs versions uniques de leurs chansons préférées, et d’écouter les performances de leurs amis», soutient l'entreprise montréalaise.

Eric Boyko souligne que l'acquisition de Yokee permettra à Stingray de profiter de l'expertise de la société israélienne dans le développement d'applications mobiles destinées au grand public.

Le titre de Stingray (Tor., RAY.A) reculait de 0,17$, ou de 2,21%, à 7,53$ en fin d'après-midi à la Bourse de Toronto. 

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Et si Couche-Tard cessait ses opérations en 2070?

Un analyste déconstruit la valeur de Couche-Tard pour démontrer qu'il ne faut pas craindre l'auto électrique.

La vente de résidences à un sommet en novembre à Montréal

Les conditions du marché continuent d’être favorables aux vendeurs.

Noël: François Legault renonce à «son contrat moral»

Mis à jour le 03/12/2020 | lesaffaires.com

«C'est pas réaliste de penser qu'on va réduire la progression du virus de façon satisfaisante d'ici Noël».