Bell ne veut pas plus de réglementation dans les télécoms

Publié le 26/11/2014 à 16:04

Bell ne veut pas plus de réglementation dans les télécoms

Publié le 26/11/2014 à 16:04

Par La Presse Canadienne

(Photo: Benjamin Nantel)

Le marché canadien de l'Internet est déjà fortement concurrentiel et il ne devrait pas être réglementé davantage, a affirmé mercredi un des plus gros joueurs de ce secteur.

Bell Canada (TSX:BCE) a indiqué au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) qu'elle diminuerait ou interromprait son investissement dans la soi-disant technologie fibre-à-domicile si elle était forcée d'offrir un meilleur accès à ses réseaux aux plus petits concurrents.

Le CRTC procède actuellement à un examen visant à déterminer s'il devrait réglementer davantage les services filaires de télécommunications de gros afin de vivifier la concurrence.

Lors d'audiences qui se déroulent à Gatineau jusqu'au 4 décembre, Bell a indiqué qu'un accès plus libre à ses réseaux de fibre nuirait à la concurrence puisqu'il empêcherait Bell de continuer à investir dans des connexions plus rapides.

Le Canada compte plus de 500 fournisseurs de services internet, mais les cinq principaux groupes de télécommunications - Bell, Rogers, Vidéotron, Telus et Shaw -détiennent la vaste majorité de ce marché.

Certains des plus petits joueurs de ce secteur estiment que la situation actuelle devrait inquiéter les consommateurs.


image

Service à la clientèle

Mercredi 25 novembre


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Comment les employés québécois imaginent-ils l'après COVID-19?

CHRONIQUE. Un sondage montre que notre univers professionnel connaît une incroyable mutation... #EXCLUSIVITÉ

Joe Biden pourrait renoncer à hausser l’impôt des entreprises

Il y a 57 minutes | François Normand

En campagne électorale, Joe Biden a promis de faire passer le taux d’imposition des sociétés américaines de 21% à 28%.

À surveiller : Lightspeed, Etsy et Dollarama

Que faire avec les titres de Lightspeed, Etsy et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes.