Apple: qui est Tim Cook?

Publié le 26/08/2011 à 11:21

Apple: qui est Tim Cook?

Publié le 26/08/2011 à 11:21

Par AFP

Tim Cook, successeur de Steve Jobs à la tête d'Apple, est un spécialiste de la logistique beaucoup moins flamboyant que son prédécesseur mais qui a joué un rôle clé dans le succès de la firme à la pomme.

Tim Cook, 50 ans, a la lourde tâche de succéder à un homme consubstantiel de son entreprise et jugé irremplaçable par ses admirateurs. Steve Jobs, en congé maladie depuis six mois, a démissionné mercredi, jugeant qu'il ne pouvait plus répondre aux "attentes" qui pèsent sur lui.

"Vous pouvez être sûrs qu'Apple ne va pas changer", a promis le nouveau PDG. "Steve a construit une entreprise et une culture qui ne ressemblent à aucunes autres dans le monde et nous allons rester dans cette lignée, c'est dans notre ADN", a-t-il assuré.

Tim Cook est un ingénieur industriel qui a grandi et étudié dans l'Alabama, dans le sud des Etats-Unis. Il a travaillé douze ans chez IBM avant de rejoindre pour quelques mois Compaq puis Apple en 1998, en tant que responsable des opérations mondiales.

Rick Devine, un chasseur de têtes, était chargé à l'époque de présenter des candidats à Steve Jobs. La plupart ne sont restés que quelques minutes. Puis est arrivé Tim Cook. "Le type portait la barbe et collectionnait les fauteuils de barbiers. Steve cherchait quelqu'un avec qui il serait en phase du point de vue émotif", a-t-il raconté au Wall Street Journal.

Tim Cook a travaillé en coulisses pour délocaliser les usines, coordonner la distribution et renforcer les profits que tire Apple de la vente de ses iPods, iPhones, iPads et autres iMacs en s'assurant que les produits frappés de la pomme ne croupissaient pas dans des entrepôts.

A son crédit, il y a aussi la négociation des contrats avec les fournisseurs pour maximiser les profits en maintenant les coûts bas. Cook, enfin, est considéré comme l'architecte de la stratégie commerciale d'Apple et notamment du lancement réussi des "Apple stores" partout dans le monde.

"Ce n'est pas un nouveau venu", explique à l'AFP l'analyste Carmi Levy. "On lui doit la réorganisation de la production industrielle et le retour aux bénéfices".

"Si Jobs était haut en couleur et une star des médias capable de générer du buzz, Cook, de son côté était le type calme concentré sur les opérations qui s'assurait que la machine tournait bien dans la salle des moteurs", dit-il.

Ce féru de gymnastique en salle, travailleur infatigable et grand fan proclamé du cycliste Lance Armstrong, qu'il cite abondamment, n'aime pas les feux des projecteurs.

Le nouvel homme fort de la Silicon Valley a pris les rênes d'Apple quand Steve Jobs a dû prendre du recul en raison de ses problèmes de santé. Il gérait l'entreprise au jour le jour depuis le mois de janvier.

À la une

Le solaire photovoltaïque aussi concurrentiel qu’Hydro-Québec d’ici 2030

Le centre Nergica publie ce jeudi une étude sur le potentiel de l'énergie solaire photovoltaïque au Québec.

Ă€ surveiller: WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham

Il y a 3 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.

Volte-face de Tesla sur les paiements en bitcoin

Il y a 28 minutes | AFP

Elon Musk a affirmé que Tesla n'accepte plus le bitcoin pour des raisons environnementales.