Analyse : RIM peut-il résister à la crise financière ?

Publié le 24/09/2008 à 00:00

Analyse : RIM peut-il résister à la crise financière ?

Publié le 24/09/2008 à 00:00

Crise financière contre phénomène de mode. Qui l’emportera ? Les analystes financiers ont encore confiance dans le potentiel du Blackberry de poursuivre sa progression malgré la déprime du consommateur.

«La tendance lourde pour l’adoption de téléphones sophistiqués est plus forte que les pressions économiques», écrit l’analyste Gus Papageorgiou de Scotia Capital qui ne prévoit pas de ralentissement de la demande.

Il estime que, malgré le lancement de l’iphone, RIM fera croître sa part de marché de 13,4% à 17,4%. C’est la vaste palette de produits ainsi que le soutien obtenu des opérateurs européens Vodafone et Verizon qui le maintiendra en tête de course. L’analyste table aussi sur l’effet catalyseur du lancement du Blackberry Bold en Amérique du Nord.

Chez UBS, l’analyste Jeffrey Fan, est également optimiste pour les ventes et souligne l’impact positif des baisses de prix pour les modèles Pearl et Curve.

Il n’empêche qu’au trimestre dernier, les analystes avaient exprimé des inquiétudes sur les marges bénéficiaires. Les lancements de nouveaux produits s’accompagnent de dépenses supplémentaires en marketing et publicité qui rongent les marges.

Là encore, Jeffrey Fan estime que RIM ne décevra pas. Il estime que la proportion plus importante des anciens modèles au volume des ventes permettra de relever la marge moyenne par téléphone. C’est aussi l’avis de Gus Papageorgiou qui ajoute que «la compagnie génèrera suffisamment de volume pour compenser des baisses de marges».

Il restera cependant à valider ces opinions au regard des performances de RIM et surtout en fonction de ses annonces sur les perspectives pour 2009. C’est surtout à ces déclarations prospectives lors de la conférence téléphonique jeudi après la fermeture des marchés que les analystes formuleront des opinions définitives.

Entretemps, même si les performances sont bonnes, le titre de RIM a plongé de concert avec les indices boursiers mondiaux. Il a reculé de 30% par rapport à son pic de 150 dollars. L’action de RIM ne se transige plus qu’à 25,3 fois ses bénéfices de l’année prochaine.

«RIM devrait générer une croissance suffisamment solide pour revenir à un multiple de 30 fois ses bénéfices», estime pourtant Gus Papageorgiou qui table sur une cible à un an de 214 dollars.

Chez UBS, Jeffrey Fan place sa cible à un an à 165 dollars.

Les deux analystes recommandent l’achat du titre.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour le 03/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

Ă€ surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

03/12/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

03/12/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.