Amp Me paiera une amende dans le cadre d’un accord avec le Bureau de la concurrence

Publié le 05/12/2023 à 14:24

Amp Me paiera une amende dans le cadre d’un accord avec le Bureau de la concurrence

Publié le 05/12/2023 à 14:24

Par La Presse Canadienne

Selon le Bureau de la concurrence, une enquête a révélé qu’Amp Me aurait acheté des critiques positives de tierces parties entre 2019 et 2022 pour promouvoir son application. (Photo: La Presse Canadienne)

Le Bureau de la concurrence annonce que l’entreprise montréalaise Amp Me a accepté de payer une amende pour régler les préoccupations de l’organisme de réglementation concernant des indications fausses ou trompeuses quant au caractère gratuit de son application et l’achat de «critiques positives». 

Amp Me propose au Canada et aux États−Unis une application mobile qui permet de synchroniser plusieurs appareils afin d’amplifier le son de la musique.

Selon le Bureau de la concurrence, une enquête a révélé qu’Amp Me aurait acheté des critiques positives de tierces parties entre 2019 et 2022 pour promouvoir son application. Le Bureau a conclu que ces critiques créaient une impression générale fausse ou trompeuse.

Le bureau a également déclaré que certaines affirmations faites à l’extérieur du Québec donnaient l’impression que l’application était disponible gratuitement alors qu’il s’agissait d’un essai gratuit limité.

En vertu de l’accord, l’organisme de réglementation a imposé une Montpénalité de 1,5 million de dollars, mais en raison de la capacité limitée d’Amp Me à payer, l’entreprise versera une pénalité partielle de 310 000 dollars ($). S’il s’avère que les états financiers d’Amp Me étaient inexacts ou incomplets, le bureau s’est réservé le droit de lever la suspension.

Amp Me devra également payer 40 000 $ supplémentaires pour couvrir les frais d’enquête.

Sur le même sujet

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour il y a 2 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse est en attente avant la publication d’un indicateur majeur d’inflation jeudi.

À surveiller: BMO, Apple et Banque Scotia

Que faire avec les titres de BMO, Apple et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.

Northvolt: les Québécois veulent d'abord un BAPE, selon un nouveau sondage

Mis à jour il y a 6 minutes | Dominique Talbot

53% des répondants sont favorables au projet, mais 68% veulent une étude.