Alexandre Synnett devient premier v-p TI à la Caisse de dépôt

Publié le 13/08/2018 à 15:25

Alexandre Synnett devient premier v-p TI à la Caisse de dépôt

Publié le 13/08/2018 à 15:25

Par Denis Lalonde

Alexandre Synnett. (Photo: Caisse de dépôt)

La Caisse de dépôt a trouvé son prochain premier vice-président, technologies numériques et opérations en interne.


C’est Alexandre Synnett, actuellement vice-président principal, opérations, qui prendra la relève de Pierre Miron à la tête des équipes d'opération et de technologies de l'information.


M. Miron quittera sous peu la Caisse de dépôt pour devenir vice-président exécutif, technologies de l'information, à l'Industrielle Alliance, où il dirigera une équipe de 1 200 personnes au Canada et aux États-Unis.


Alexandre Synnett relèvera de Maarika Paul, chef de la direction financière. Il sera aussi membre du comité de direction. 


À la Caisse depuis huit ans, M. Synnett compte plus de 20 ans d'expérience dans le domaine des opérations et TI, dont les 16 dernières années au sein du secteur financier. Avant de rejoindre les rangs de la Caisse, il a occupé plusieurs postes de cadre à la Financière Banque Nationale et à la Banque Nationale du Canada. 


«Au cours des prochaines semaines, M. Miron et M. Synnett assureront une transition ordonnée des dossiers et de la gestion des équipes», soutient la Caisse dans un communiqué. M. Synnett prendra officiellement ses nouvelles fonctions le 20 août 


L’actif net de la Caisse de dépôt s’élevait à 308,3 milliards de dollars au 30 juin.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

À la une

Will.i.am investit dans la montréalaise Stradigi AI

«Nous voulons devenir un acteur majeur de l’industrie mondiale de l’IA», affirme son président.

Bourse: Wall Street, rattrapée par les tensions, baisse

REVUE DES MARCHÉS. Elles se cristallisent actuellement autour du géant chinois des télécoms Huawei.

Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire séance de l'année

15:55 | AFP

Plusieurs statistiques publiées jeudi ont laissé craindre un ralentissement de l’économie mondiale.