Un tribunal chinois interdit la vente de certains iPhones

Publié le 10/12/2018 à 10:16

Un tribunal chinois interdit la vente de certains iPhones

Publié le 10/12/2018 à 10:16

Par AFP

[Photo: Getty Images]

Un tribunal chinois a interdit la vente et l’importation en Chine de la plupart des modèles d’iPhone à la demande de Qualcomm (QCOMM) dans une affaire de violation de brevets, affirme un communiqué du fabricant de semi-conducteurs publié lundi.


« Le tribunal intermédiaire du peuple de Fuzhou en Chine a ordonné à quatre filiales chinoises d’Apple de cesser immédiatement de violer deux brevets de Qualcomm à travers des importations, des ventes et des offres de vente sans licence en Chine » pour les modèles d’iPhone 6 à X, souligne le communiqué.


Apple a indiqué que « tous ses modèles restaient disponibles en Chine », dans une réaction citée par la chaîne CNBC.


Cette décision d’un tribunal chinois est un nouvel épisode dans une longue et complexe bataille qui oppose Apple (AAPL) à son compatriote américain Qualcomm.


« D’autres actions judiciaires destinées à mettre fin à l’utilisation abusive d’autres brevets de Qualcomm par Apple sont en cours en Chine et à travers le monde », a indiqué le géant des microprocesseurs.


Selon Qualcomm, les deux brevets concernés par la décision du tribunal de Fuzhou couvrent des fonctionnalités concernant l’ajustement et la taille des photos ainsi que des fonctionnalités de l’écran tactile.


L’action Apple perdait un peu plus de 2% à l’ouverture de Wall Street.


Cette décision ravive également les craintes d’un enlisement des discussions commerciales entre Pékin et Washington, déjà entravées par l’arrestation d’une cadre de l’entreprise chinoise Huawei au Canada, à la demande des États-Unis.


Elle aggrave par ailleurs les ennuis en Bourse d’Apple qui affichait lundi un plongeon de 28,9 % depuis le début du mois d’octobre. 


Après être devenue cet été la première entreprise privée au monde à dépasser le cap symbolique des 1 000 milliards de dollars de valeur, Apple a vu ces derniers jours Microsoft et Amazon lui passer devant. Le groupe dirigé par Tim Cook valait 790 milliards de dollars lundi à l’ouverture de la Bourse de New York.


Le géant, qui a toujours mis un point d’honneur à contenir ses utilisateurs au sein de son propre écosystème, mais cherche désormais à se diversifier pour continuer à croître, a notamment ouvert une digue fin novembre en permettant aux abonnés à son service de musique d’utiliser les plates-formes d’Amazon.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Apple riposte à la plainte de Spotify

15/03/2019 | AFP

Spotify a annoncé mercredi avoir déposé une plainte « formelle » auprès de la Commission européenne contre Apple.

Spotify accuse Apple d'«abus de position dominante»

13/03/2019 | AFP

Une première plainte informelle a été déposée il y a trois ans devant la Commission européenne.

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.