Un juge recommande une interdiction partielle d'importations d'iPhone aux É-U

Publié le 26/03/2019 à 16:22

Un juge recommande une interdiction partielle d'importations d'iPhone aux É-U

Publié le 26/03/2019 à 16:22

Par AFP
Un marteau

(Photo: 123RF)

Un juge d’un tribunal de commerce aux États-Unis a reconnu mardi la violation de brevet par Apple dans le conflit qui l’oppose à la société Qualcomm, et a recommandé une interdiction partielle des importations d’iPhone dans le pays.

« Je recommanderai qu’une ordonnance d’exclusion limitée (...) soit imposée contre Apple », a affirmé la juge MaryJoan McNamara dans un document de la Commission du commerce international, basée à Washington, rendu public mardi.

Après cette annonce, le titre Qualcomm (QCOM) à Wall Street progressait nettement de 2,40% vers 16H17, tandis que celui d’Apple (AAPL) reculait de 1,03%.

Cette annonce intervient dans un contexte de bras de fer judiciaire et règlementaire intense entre les deux groupes technologiques américains dans le monde entier, qui s’affrontent depuis plusieurs années à coup de procédures judiciaires sur plusieurs continents.

Le fabricant de composants pour téléphones intelligents avait déjà remporté une victoire à la mi-mars devant un tribunal fédéral californien lorsqu’Apple a été condamné à lui verser 31 millions de dollars.

Cette décision concernait des violations de brevets pour des composants utilisés sur les iPhone 7, 8 et X.

Dans ce dossier, les technologies en question sont celles qui permettent à un téléphone intelligent de se connecter rapidement à internet dès qu’on l’allume ou encore qui permettent aux applications de traiter plus efficacement les données.

Plus généralement, Qualcomm accuse essentiellement la marque à la pomme d’utiliser ses technologies sans payer de licence. Apple, de son côté, estime que Qualcomm lui a réclamé des redevances injustifiées.

Fin 2018, Qualcomm avait obtenu d’un tribunal allemand une interdiction de vente sous condition de certains iPhone, suivant une décision similaire en Chine peu avant.

Qualcomm a longtemps été un fournisseur d’Apple en « puces modem », qui permettent au téléphone intelligent de se connecter aux réseaux de télécommunications.

Mais Apple a depuis cessé de s’approvisionner chez son ennemi, au profit du géant des semi-conducteurs, Intel.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

L'application d'ici qui veut réinventer le recrutement de cols bleus

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

RECRUTEMENT. Trouver un emploi sans avoir besoin ni de postuler ni d'envoyer un CV. C'est la promesse d'AppyHere.

TikTok sanctionnée pour avoir collecté des données de mineurs

27/02/2019 | AFP

Elle va payer une amende de 5,7 millions de dollars aux États-Unis.

À la une

Rogers rate la cible au 3e trimestre et abaisse ses prévisions

Il y a 48 minutes | La Presse Canadienne

Rogers Communications a réduit ses prévisions de revenus pour 2019.

À surveiller: CN, Snap et Knight Therapeutics

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Et si vous vous inspiriez des All Blacks...

BLOGUE. L'équipe de rugby de la Nouvelle-Zélande sait manier l'art d'être toujours au-dessus de la mêlée.