Un jeune américain de 13 ans est le premier à battre le jeu vidéo Tetris

Publié le 04/01/2024 à 08:39

Un jeune américain de 13 ans est le premier à battre le jeu vidéo Tetris

Publié le 04/01/2024 à 08:39

Par La Presse Canadienne

Parce que les développeurs originaux de Tetris n'avaient jamais compté sur des joueurs repoussant les limites du jeu de manière aussi agressive, des phénomènes bizarres ont commencé à apparaître à des niveaux plus élevés. (Photo: 123RF)

Le jeu vidéo Tetris, caractérisé par des blocs qui tombent, a trouvé son égal chez Willis Gibson, un Américain de 13 ans, qui est devenu le premier joueur à «battre» officiellement la version originale du jeu de Nintendo, en la «brisant».

Techniquement, Willis, alias «blue scuti» dans le monde du jeu vidéo, a atteint ce que les joueurs appellent un «kill screen» (écran de destruction), un point où le code de Tetris se dérègle, entraînant l'arrêt du jeu.

Cela ne semble peut-être pas être une grande victoire pour quiconque pense que seuls les pointages élevés comptent, mais il s'agit d'un exploit très convoité dans le monde du jeu vidéo, où les records impliquent de pousser le matériel et les logiciels à leurs limites.

C'est aussi un très gros enjeu pour les joueurs de Tetris, que beaucoup considéraient depuis longtemps comme imbattable. C'est en partie parce que le jeu n'a pas de fin scénarisée; ces formes à quatre blocs continuent de tomber, peu importe à quel point vous parvenez à les empiler dans des rangées qui disparaissent. Les meilleurs joueurs ont continué à trouver des moyens de prolonger leurs séquences de victoires en restant dans le jeu pour atteindre des niveaux de plus en plus élevés, mais au final, le jeu les a tous battus.

Jusqu'à ce que Willis réussisse le 21 décembre à déclencher un écran de destruction au niveau 157, ce que le monde du jeu vidéo considère comme une victoire sur le jeu, quelque chose qui va dans le sens de pousser le logiciel au-delà de ses propres limites.

Les créateurs de Tetris sont d'accord. «Félicitations à "blue scuti" pour avoir réalisé cet exploit extraordinaire, un exploit qui défie toutes les limites préconçues de ce jeu légendaire», a déclaré Maya Rogers, présidente-directrice générale de Tetris, dans un communiqué. Maya Rogers a noté que Tetris célébrerait son 40e anniversaire cette année, et elle a qualifié la victoire de Willis de «réalisation monumentale».

 

Des années d'observations

Le chemin a été très long. Au début, «les gens de la scène Tetris ne savaient même pas comment atteindre ces niveaux plus élevés», a déclaré David Macdonald, un youtubeur de jeux vidéo qui réalise des chroniques sur l'industrie du jeu vidéo depuis des années.

«Ils étaient juste coincés dans les niveaux 20 et 30 parce qu'ils ne connaissaient tout simplement pas les techniques pour aller plus loin», a-t-il expliqué. Le niveau 29 représentait un obstacle particulièrement difficile, car les blocs commençaient à tomber plus rapidement que le joueur ne pouvait réagir.

Finalement, les joueurs ont trouvé des moyens de progresser, comme David Macdonald l'a raconté dans sa vidéo détaillée sur la victoire de Willis. En 2011, le niveau 30 a été atteint en utilisant une technique appelée «hypertapping», dans laquelle un joueur pouvait faire vibrer ses doigts de manière rythmée pour déplacer la manette de jeu plus rapidement que la vitesse intégrée du jeu. Cette technique a amené les joueurs au niveau 35 en 2018, après quoi ils se sont heurtés à un mur.

La prochaine étape importante a été franchie en 2020, lorsqu'un joueur a combiné une technique à plusieurs doigts utilisée à l'origine dans les jeux vidéo d'arcade, avec un doigt placé en bas de la manette pour la pousser contre un autre doigt situé en haut de la manette. Appelée «roulage», cette approche beaucoup plus rapide a aidé un joueur à atteindre le niveau 95 en 2022.

Puis d'autres obstacles sont apparus. Parce que les développeurs originaux de Tetris n'avaient jamais compté sur des joueurs repoussant les limites du jeu de manière aussi agressive, des phénomènes bizarres ont commencé à apparaître à des niveaux plus élevés. Un problème particulièrement difficile est survenu avec la palette de couleurs du jeu, qui affichait traditionnellement 10 motifs faciles à distinguer. Cependant, à partir du niveau 138, des combinaisons de couleurs aléatoires ont commencé à apparaître, dont certaines rendaient beaucoup plus difficile la distinction des blocs sur le fond noir du jeu.

 

L'apport de l'intelligence artificielle

Il a fallu qu'un programme d'intelligence artificielle jouant à Tetris, baptisé StackRabbit, sorte de l'impasse en aidant les joueurs à repérer l'endroit où ils pourraient tomber sur une faille entraînant un écran de destruction, et finalement battre le jeu. 

StackRabbit, qui a réussi à atteindre le niveau 237 avant d'entraîner l'arrêt du jeu, fonctionnait sur une version modifiée de Tetris. Ses réalisations ne sont donc pas strictement comparables à celles des joueurs humains. Et ses découvertes n'étaient pas non plus immédiatement applicables au jeu joué par l'homme. Mais, ses exécutions ont clairement démontré que des problèmes de fin de partie pouvaient être déclenchés par des événements très spécifiques, tels que les pièces de bloc en jeu ou le nombre de lignes qu'un joueur avait effacées à la fois.

Cela a permis aux joueurs humains de se charger de cartographier tous les scénarios possibles susceptibles de provoquer de tels arrêts dans le jeu original. Cela se produisait généralement lorsque le code du jeu vieux de dix ans perdait sa place et commençait à lire ses instructions suivantes à partir du mauvais endroit, ce qui entraînait généralement une entrée inutile. Un effort massif stimulé par l'expérience de StackRabbit a finalement conduit à la compilation d'une grande feuille de calcul détaillant quels niveaux de jeu et quelles conditions spécifiques étaient les plus susceptibles de conduire à un arrêt.

C'est ce qui a poussé Willis à tenter sa chance pour le record. Pourtant, il a lui-même semblé choqué lorsqu'il a battu le jeu au niveau 157. Dans sa vidéo en direct, il semble hyperventiler avant de haleter à peine «Oh mon Dieu» à plusieurs reprises, se serrant les tempes et craignant de s'évanouir. Après avoir mis ses mains sur sa bouche dans une tentative apparente de réguler sa respiration, il s'exclame finalement: «Je ne sens pas mes doigts.»

Sur le même sujet

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

1T: Meta dépasse les attentes avec 12,4G$US de profits

16:31 | AFP

Le marché est enthousiasmé par les perspectives du groupe américain dans l'IA.

1T: Rogers annonce une chute de 50% de son bénéfice

Mis à jour à 13:45 | La Presse Canadienne

L'entreprise a dû faire face à des coûts plus élevés liés à ses efforts d'acquisition et de restructuration de Shaw.