SpaceX lève 500M$ supplémentaires

Publié le 18/12/2018 à 11:37

SpaceX lève 500M$ supplémentaires

Publié le 18/12/2018 à 11:37

Par AFP
Des gens passent devant une maquette d'un vaisseau de SpaceX.

Une maquette d'un vaisseau de SpaceX [Photo: Getty Images]

SpaceX, la société spatiale d’Elon Musk, va lever 500 millions de dollars supplémentaires pour notamment financer ses satellites destinés à fournir une connexion internet sur Terre, rapporte le Wall Street Journal mardi.


Cette collecte de fonds valorise l’entreprise à 30,5 milliards de dollars, selon le quotidien économique qui cite des sources proches du dossier. 


Elle a été effectuée auprès d’investisseurs déjà présents au capital ainsi qu’auprès de la société de gestion d’actifs écossaise Baillie Gifford & Co, ajoute le Wall Street Journal en précisant que l’opération pourrait être officialisée d’ici la fin de l’année. 


En incluant cette somme, SpaceX aura au total levé environ 2,5 milliards de dollars de capitaux.


La compagnie gagne pour l’instant de l’argent en lançant dans l’espace des satellites pour le compte d’entreprises ou d’entités gouvernementales. Elle a ainsi expédié début décembre du ravitaillement pour la Station spatiale internationale.


Mais SpaceX a été autorisée en novembre par les autorités fédérales américaines à placer en orbite terrestre une constellation de 11 943 satellites destinés à fournir une connexion internet à très haut débit sur Terre dans les années 2020.


Avec cette nouvelle collecte de fonds, le fantasque multientrepreneur Elon Musk continue à faire grandir une autre de ces entreprises. 


À la tête du fabricant de véhicules électriques Tesla, il est aussi impliqué dans différentes initiatives dont OpenAI, Neuralink et The Boring Co.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Broadsign International acquiert Ayuda Media System

«C’est une transaction relativement transformatrice pour nous», résume le PDG de Broadsign, l'Américain Burr Smith.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.

Ottawa aide Chrysler et Honda… mais pas les entreprises québécoises

Il y a 40 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.