Prochaine étape pour Apple: des Mac «fabriqués à Saguenay»!

Publié le 30/10/2018 à 14:02

Prochaine étape pour Apple: des Mac «fabriqués à Saguenay»!

Publié le 30/10/2018 à 14:02

Par Alain McKenna

Les nouveautés automnales d'Apple.

Les conférences d’Apple se suivent et se ressemblent : en direct du Brooklyn Academy of Music en banlieue de New York, Tim Cook, son PDG, est monté sur scène pour présenter trois nouveautés qui, à peu de choses près, avaient déjà été coulées sur le web.

Ça n’enlève rien à ces nouveaux MacBook Air, Mac Mini et iPad Pro, mais ça émousse toujours un peu plus l’effet de surprise. Ce qu’Apple a su contrer à l’aide de quelques détails techniques qui, pour une rare fois, ont des implications directes chez nous, au Québec.

Car en présentant un MacBook Air et un Mac Mini dont les boîtiers sont composés d’un aluminium 100% recyclé, Cupertino met la table pour une future génération de produits composés d’un matériau qui pourrait provenir, à terme, du Lac St-Jean.

En mai dernier, Apple, Ottawa et Québec se sont retrouvés à Saguenay afin de dévoiler un partenariat impliquant Alcoa et Rio Tinto, dont l’objectif est de produire un aluminium «propre», créé sans émission de carbone.

Le nouveau MacBook Air dévoilé mardi est peut-être offert en trois teintes (gris, gris foncé et doré), mais on peut déjà imaginer une génération à venir qui aura aussi un petit reflet bleuté du Lac St-Jean…


Des Mac plus chers mais plus puissants

Pour relancer une gamme d’ordinateurs personnels qui s’essoufflent, Apple a donc levé le voile sur un Mac Mini et un MacBook Air qui étireront sans doute l’empreinte globale de la gamme sur le marché des PC. Apple compte déjà 100 millions d’utilisateurs dans le monde, et en ajoute 1,4 million en moyenne tous les trois mois depuis au moins 25 trimestres, malgré que ce marché soit considéré comme mature au point où plus d’un fabricant doit désormais gérer une stagnation ou une décroissance.

100 millions de Mac actuellement en service, c’est une fraction des 1,5 milliard de PC à système Windows dans le monde. Voilà où se trouve le potentiel de croissance pour des produits qui sont, en fin de compte, l’entrée de gamme pour la Pomme.

À 999$CA, le Mac Mini est toutefois sensiblement plus cher que son prédécesseur, mais est quatre fois plus puissant, livré avec 64 go de mémoire vive, un stockage interne pouvant faire 1 téraoctet et une mécanique plus musclée.

Ce n’est toutefois pas le modèle qui attirera le plus l’attention, puisque c’est le nouveau MacBook Air qui définira le succès (ou pas) d’Apple. C’est son ordinateur personnel le plus vendu. Reprenant des éléments du MacBook tout court et du iPhone, il est 17% plus compact, pèse un peu plus d’un kilo et intègre deux ports Thunderbolt 3 (USB-C) et le lecteur d’empreinte Touch ID. Son écran Retina de 13 pouces affiche quelque 4 millions de pixels. Le tout coûte au bas mot 1499$.

À la question de savoir comment un acheteur intéressé à renouveler son matériel informatique pourra choisir entre un MacBook et un MacBook Air, Apple répond que ce dernier est un peu plus polyvalent et performant, l’autre étant davantage un appareil pour du travail de bureau et du divertissement mobiles.


iPad Pro : une tablette imaginée par Steve Jobs

Les tablettes sont un autre marché qui a ralenti plus vite qu’anticipé ces derniers mois. Apple défie légèrement la tendance, le déclin de son iPad étant moins prononcé que le reste du marché, et sans doute que la nouvelle génération du iPad Pro. Son affichage ACL fait 11 ou 12,9 pouces de diagonale, au choix, et occupe à peu près tout l’espace frontal, faisant disparaître le bouton d’accueil. Le tout démarre à 999$, mais grimpe au-delà des 1450$ pour une édition WiFi + LTE pouvant stocker 1 téraoctet de données.

Apple en profite pour préciser que son orientation peut ainsi être changée à loisir, ce qui tombe à point pour les gauchers qui veulent un iPad avec le stylet Pencil sur-mesure pour eux. La bordure aimantée sur laquelle ce dernier s’accroche pour se charger est à la droite de la tablette mais il suffit de la pivoter tête en bas pour l’envoyer à gauche. La caméra et sa fonction Face ID vont continuer de fonctionner normalement.

Détail important : le Pencil d’ancienne génération est incompatible avec cet iPad Pro. Les connecteurs pour le clavier externe ont changé de place, et le port Lightning est troqué pour un port USB-C. Bref, nouvelle tablette, nouveaux accessoires. Ce qui pourrait fâcher les propriétaires d’un iPad Pro pressés d’avoir le dernier cri, mais ce qui risque d’être moins agaçant pour les nouveaux acheteurs, si on en croit les analystes.

«L’iPad Pro est devenu un ordinateur personnel. C’est exactement le produit que (Steve) Jobs avait en tête quand il a introduit le premier modèle et qu’il a dit que ça remplacerait un PC», observe Tim Bajarin, de la firme Creative Strategies.

Quoi qu’il en soit, il attirera les spécialistes du multimédia, de la photographie et du dessin. Adobe Photoshop, AutoCAD et d’autres applications encore sont soudainement plus puissantes en version tablette que sur PC…

Reste à voir s’il les attirera en assez grand nombre pour relancer ce marché qui n’en finit plus de s’essouffler. Leur positionnement comme substituts pour PC explique un prix de détail plus élevé, ce qui rend toute analyse incertaine.

Apple réplique à une éventuelle faible croissance des ventes par des prix à la hausse et une marge qu’on soupçonne plus élevée. Une stratégie qui risque de plaire aux actionnaires. Ce qui, en fin de compte, ne surprendra personne.


Suivez-moi sur Facebook:

Suivez-moi sur Twitter:


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 11 février

Sur le même sujet

À la une

Ces trois tendances bouleverseront l'économie américaine

14/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Elles auront des impacts positifs et négatifs sur la société, les entreprises et les travailleurs américains.

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX à un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.