Pourquoi n'y a-t-il jamais assez de nouveaux iPhone?

Publié le 18/09/2017 à 08:40

Pourquoi n'y a-t-il jamais assez de nouveaux iPhone?

Publié le 18/09/2017 à 08:40

Par lesaffaires.com

Photo: Gettyimages

La plus grande déception causée par Apple(Nasdaq, AAPL) la semaine dernière lors du lancement de ses nouveaux iPhone ne porte pas sur le look ou la puissance des produits, mais plutôt sur leur disponibilité. Ceux qui désirent mettre la main sur le nouveau joujou grand luxe d’Apple, le iPhone X, devront patienter jusqu’en novembre. Le Wall Street Journal a tenté de répondre à la question qui tue: pourquoi n’y a-t-il jamais assez de nouveaux iPhone?

Les analystes prévoient déjà qu’il y aura une pénurie du dernier-né de la marque à la pomme. Le iPhone X pourrait par conséquent se vendre de 300 à 400$US plus cher que le prix suggéré lors des premières semaines sur le marché, anticipent des négociants de Hong Kong.

Si vous voyez un complot marketing imaginé par Apple, détrompez-vous. Le iPhone n’est pas le seul appareil techno à faire l’objet de pénurie dès sa sortie. C’est devenu un fait commun pour de nombreux produits électroniques populaires, comme le Pixel de Google, ou la Nintendo Switch, dans la dernière année.

On pourrait croire que 10 ans après le lancement du premier iPhone, les manufacturiers d’appareils électroniques ont acquis toute l’expérience nécessaire pour éviter les pénuries.

Les entreprises forcent les «early adopters» à attendre pour plusieurs raisons. Un, le mécanisme des précommandes permet aux Apple de ce monde de mieux évaluer la demande qu’il y aura pour ses nouveaux appareils. En dépit de toutes les études qu’elles peuvent réaliser, les entreprises ne sont pas en mesure d’évaluer avec justesse la demande pour les appareils selon les différentes configurations.

Le calcul est particulièrement complexe lorsqu’il y a lancement d’un appareil qui se détaillera à un prix jamais vu, comme le iPhone X. Apple teste en effet l’élasticité des prix avec ce nouveau téléphone haut de gamme qui sera vendu à 999$US ou 1319$CA sans forfait.

Blâmez aussi le juste-à-temps

Un autre facteur qui pèse lourd dans la balance est la popularité croissante de la production juste-à-temps, c’est-à-dire que les manufacturiers fabriquent les appareils en fonction des commandes et non des stocks.

Outre le juste-à-temps qui permet d’éviter une surproduction coûteuse, les sous-traitants doivent composer avec les changements de design de dernière minute imposés par Apple. L’entreprise dirigée par Tim Cook est reconnue pour apporter des modifications jusqu'à la toute fin à ses appareils. Un perfectionnisme bienvenu pour les consommateurs, mais qui représente un casse-tête pour les fabricants. Déplacer une seule vis peut avoir un effet domino sur une douzaine d’autres composants, explique le consultant Chetan Sharma, au Wall Street Journal.

Quand les appareils sont rafraîchis aux 12 mois, il y a donc peu de temps pour faire passer les téléphones des laboratoires en usine. Ça devient encore plus complexe lorsqu’une nouvelle technologie fait son apparition, comme les écrans OLED dans les iPhone X.

L’effet de rareté pour les nouveaux iPhone est peut-être en partie artificiel, mais les facteurs énumérés précédemment illustrent à quel point fabriquer des téléphones intelligents par millions constitue un défi de taille.



image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

À la une

10 choses à savoir lundi

Il y a 27 minutes | Alain McKenna

La Californie aime ce bus électrique québécois, Equifax paie 575M$ pour ses fuites, la ligne rouge avant la ligne rose.

Comment espérer triper demain au travail?

BLOGUE. Une interrogation existentielle à laquelle répond avec brio le polymathe américain Arthur C. Clarke...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

07:06 | LesAffaires.com et AFP

«Trois focus majeurs vont avoir l'attention du marché cette semaine.»