Livres électroniques: le fabricant canadien Kobo acquiert une société française

Publié le 11/10/2012 à 06:28, mis à jour le 18/10/2013 à 15:00

Livres électroniques: le fabricant canadien Kobo acquiert une société française

Publié le 11/10/2012 à 06:28, mis à jour le 18/10/2013 à 15:00

Par AFP

Le fabricant de liseuses et vendeur de livres électroniques canadien Kobo vient d'acquérir Aquafadas, société française créatrice d'un système de publication numérique, ont annoncé les deux entreprises dans un communiqué.

La start-up Aquafadas est l'éditeur d'un logiciel leader dans la publication numérique pour professionnels. Cet outil permettra à Kobo de distribuer des livres avec des contenus «enrichis», c'est-à-dire multimédias et interactifs.

Avec ce système, les éditeurs pourront désormais publier chez Kobo des livres numériques avec par exemple des vidéos ou diaporamas, et des journaux, bandes dessinées, magazines et livres pour enfants enrichis.

«Cette acquisition, a déclaré le président de Kobo Michael Serbinis, nous permet d'accélérer le service d'auto-édition de Kobo, et, grâce au système de publication numérique d'Aquafadas, d'offrir les outils nécessaires aux éditeurs pour produire facilement des contenus riches».

Pour Aquafadas, les éditeurs qui utilisent son système de publication numérique auront un canal de distribution supplémentaire avec Kobo, qui compte près de 10 millions d'utilisateurs dans 190 pays. Aquafadas aura aussi plus de moyens pour développer ses technologies.

À la une

Mistral, désormais soutenu par Microsoft, lance une IA conversationnelle

Mis à jour il y a 39 minutes | AFP

Le groupe français valorisé à quelque 2 milliards de dollars vante des performances comparables à celle de GPT-4

L'IA générative: mieux vaut apprendre à en tirer profit dès maintenant - partie 2

Mis à jour à 12:13 | Hugues Foltz

EXPERT. Un an après l’arrivée de ChatGPT: voici d’autres façons pratiques de l’appliquer!

L’action de la semaine: Boeing

Mis à jour il y a 56 minutes | Morningstar

Les problèmes de boulons du 737 MAX vont-ils faire dévisser le titre?