LG G8X Dual Screen: deux écrans, deux fois plus de... de quoi au juste?

Publié le 27/01/2020 à 15:30

LG G8X Dual Screen: deux écrans, deux fois plus de... de quoi au juste?

Publié le 27/01/2020 à 15:30

Par Alain McKenna

(Image: courtoisie)

En 2020, deux écrans valent mieux qu’un. Ou, à la limite, un écran pliable vaut mieux que celui d’un téléphone bien ordinaire... Même s’il coûte une petite fortune.

Surfant sur cette tendance, LG Electronics a mis en vente, juste avant les Fêtes, l’édition «Dual Screen» de son G8X ThinQ, le téléphone-amiral de sa gamme. L’appareil est vendu tel quel, avec un étui dans lequel on l’enfile, et qui comprend un second affichage qu’on peut ainsi activer en côte-à-côte, ou de façon opposée, pour présenter du contenu à des gens devant soi, par exemple, sans avoir à tourner son appareil à l’envers.

Ça fait aussi une béquille très hi-tech pour faire tenir le téléphone sur une surface plane, ou mieux encore (en théorie, du moins), on peut hériter d’un clavier virtuel remplissant la totalité de la surface inférieure, tandis que la surface supérieure affiche une application en plein écran.

Deux écrans: à quoi ça sert?

Dans tout ça, il n’a pas encore été question d’ouvrir une application sur les deux écrans en même temps. Pensons seulement à une liseuse de livres numériques, comme Kindle ou Aldiko. Ou à un gestionnaire de messagerie optimisé pour autant d’espace et de pixels…

La raison est simple: ces applis n’existent pas. Outre quelques jeux et le navigateur Chrome, il y a très peu de façons d’exploiter à fond cet accessoire de façon originale. Neuf fois sur dix, il agit comme si on avait un second téléphone Android dans la main. Au moins, LG inclut un outil toujours prêt à déplacer les applis d’un écran à l’autre, rapidement. Ça aide.

Refermé, l’étui protège efficacement le téléphone, aucun doute. Et sa surface réfléchissante, à travers laquelle on peut lire l’heure et voir des pastilles d’alertes, fera le bonheur des gens qui aiment se mirer dans une glace.

Ou prendre des selfies avec la caméra à l’arrière du téléphone. Même si celle logée à l’avant est plus performante, captant jusqu’à 32 mégapixels, ce qui est plus que la totalité des pixels générés par les deux caméras à l’arrière mises ensemble…

On pourrait continuer comme ça longtemps. Suffit de dire que ces nouveaux formats d’écrans doubles, qu’ils soient repliables comme dans le cas du Galaxy Fold de Samsung, ou qu’il s’agisse de deux écrans jumelés comme le fait le G8 Dual Screen, et bientôt, le Surface Duo de Microsoft, sont pour le moment à peu près inutiles, vu le manque de compatibilité des applications et du système Android envers ces nouveaux formats d’affichage.

Pas pour sortir une vieille rengaine, mais c’est le défaut de ce modèle où le logiciel est créé, d’une part, par Google, alors que le matériel est créé par des tiers.

Ça manque cruellement de coordination.

G8X ThinQ : l’avantage d’être patient

Pour tout le reste, le G8 ThinQ est un appareil qui se défend très bien. Plutôt que pousser l’audace aussi loin que plusieurs de ses rivaux, il se contente de miser sur des valeurs sûres qui ont toujours fait la renommée des appareils Android: le tiroir pour carte SIM inclut une fente pour une carte mémoire Micro SD qui peut ajouter jusqu’à 2 téraoctets de stockage aux 128 go internes. Il y a une prise pour un casque d’écoute.

Le processeur Snapdragon 855 de Qualcomm livre une souplesse d’exécution digne des meilleurs appareils. La pile, à 4000 milliampères-heure, est bonne pour presque deux jours d’utilisation.

Comme on le disait plus haut, les appareils photo sont assez costauds. LG ne fait pas dans la surenchère, offrant deux formats pour la prise de photo traditionnelle, dont un grand angle assez convaincant.

Il ne manque qu’une mise à niveau d’Android vers sa plus récente version, ce qu’on attend depuis le lancement de l’appareil, l’automne dernier. LG n’a pas un historique très glorieux en la matière, ce qui se complique en fonction du fournisseur sans-fil qui vous a vendu l’appareil, et quelques autres détails. Mais le fabricant coréen a déjà promis qu’il accélérerait cette mise à jour, et déjà, certains modèles aux États-Unis ont reçu une alerte pour migrer vers Android 10.

C’est évidemment un irritant, mais comme le téléphone est offert pour un généreux 0$, moyennant une entente de deux ans, chez certains fournisseurs, et que cette offre inclut l’étui-écran doublant son affichage, c’est probablement un détail qu’on peut escamoter.

À condition d’avoir les poches profondes, pour une autre raison: pour trimbaler l’imposant appareil en tout confort. Car avec son étui, ce n’est pas le plus compact.

Mais il a le mérite d’être pas mal moins laid que le Galaxy Fold…

 

LG G8X ThinQ Dual Screen 

Téléphone Android à deux écrans de 6,4 pouces
Processeur Snapdragon 855
Pile de 4000 mAh
128 go de stockage (+ Micro SD)
Double caméra de 12 mp (32 mp à l’avant!)
Son ambiophonique virtuel DTS X Virtual
1300$ sans forfait (20$ par mois sur 24 mois)

Suivez-moi sur Facebook:

Suivez-moi sur Twitter:


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Ultra HD : une télé ou un projecteur, la question à 4000 dollars

10/07/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. Plus c’est gros, mieux c’est. Mais pas tout le temps...

LG G7 ThinQ: à l'épreuve du vieillissement, en attendant les écrans pliables

03/05/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. LG ne sait pas ce que le futur nous réserve, mais son nouveau téléphone est prêt pour ce futur.

À la une

10 choses à savoir vendredi

Bombardier a frappé dans le mille, ce titre boursier séduit plus que Tesla, une auto neuve par jour à 700$/mois.

«Je possède 41 300 actions de Bombardier, que faire?»

BALADO. Les actionnaires sont nombreux à se demander quoi faire avec leurs actions de Bombardier. Voici une réponse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

06:49 | LesAffaires.com et AFP

«Attention au risque d'un réveil brutal des marchés, assez complaisants ces derniers jours.»