Le directeur juridique de Tesla s'en va deux mois après son arrivée

Publié le 20/02/2019 à 09:28

Le directeur juridique de Tesla s'en va deux mois après son arrivée

Publié le 20/02/2019 à 09:28

Par AFP

(Photo: Getty Images)

L’exode de dirigeants se poursuit chez Tesla (TSLA): le directeur juridique s’en va deux mois seulement après son arrivée, a annoncé mercredi le constructeur de véhicules électriques.

Dane Butswinkas, qui avait été nommé en décembre pour aider le constructeur automobile à gérer les différents défis juridiques et judiciaires auxquels il est confronté depuis l’été dernier, retourne à son prestigieux cabinet d’avocats Williams & Connolly, selon une déclaration de Tesla à l’AFP par courriel.

Le départ de cet avocat chevronné est immédiat, a indiqué à l’AFP une source proche du dossier. Il sera remplacé par Jonathan Chang, 40 ans, un de ses adjoints.

D’après la source proche du dossier, Dane Butswinkas, qui avait pris ses fonctions le 17 décembre, ne s’est jamais vraiment intégré à la culture d’entreprise de Tesla, co-fondé par le milliardaire et entrepreneur d’origine sud-africaine Elon Musk.

Considéré par de nombreux observateurs comme visionnaire, M. Musk est le visage de Tesla dont il a promis de faire un constructeur de véhicules électriques de masse avec le Model 3, une voiture vendue actuellement à 42 900 dollars au moins aux États-Unis et dont il est en train de baisser le prix face à la diminution progressive d’un crédit d’impôt fédéral.

M. Musk est quasiment l’homme à tout faire chez Tesla, une casquette multiple souvent source de tensions avec ses lieutenants. 

Le départ surprise de Dane Butswinkas intervient moins d’un mois après celui de Deepak Ahuja, le directeur financier, et rappelle celui de Dave Morton parti quelques semaines seulement après son arrivée. M. Morton, embauché en septembre comme chef comptable, avait expliqué ne pas pouvoir supporter la pression et l’exposition médiatique entourant le groupe.

Tesla a vu partir une cinquantaine de talents en deux ans, dont différents responsables des ressources humaines.

Observateurs et analystes attribuent ces nombreux départs à la personnalité du PDG Elon Musk, qui a par exemple pris de court les marchés en août dernier en indiquant sur son compte Twitter qu’il avait sécurisé le financement pour sortir Tesla de la Bourse de New York, une affirmation dont il n’a pas apporté la preuve. 

Il avait été lourdement sanctionné par la suite par l’Autorité des marchés, de même que l’entreprise.

 

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Tesla grimpe à Wall Street en attendant ses résultats

22/07/2020 | AFP

La société vaut environ 290 milliards de dollars à Wall Street actuellement.

Chahuté à Wall Street, Tesla garde le S&P 500 à portée de roues

14/07/2020 | AFP

Le titre du groupe californien a explosé de 258 % depuis le début de l’année et de 106 % entre avril et juin.

À la une

Bourse: Wall Street avance, Apple et Microsoft en forme

Mis à jour à 17:38 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La hausse du secteur technologique et de plusieurs de ses grands noms a soutenu Wall Street.

Titres en action: Ferrari, Bausch Health (Valeant), HSBC, Suzuki

Mis à jour à 10:51 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les centres de congrès veulent profiter des nouvelles règles

Depuis lundi, Québec permet aux centres de congrès d’accueillir un maximum de 250 personnes sous leur toit.