Le cellulaire de plus en plus utilisé pour surfer sur le net

Publié le 29/01/2020 à 09:44

Le cellulaire de plus en plus utilisé pour surfer sur le net

Publié le 29/01/2020 à 09:44

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

L’appareil électronique le plus fréquemment utilisé par les adultes québécois pour accéder au web, à la maison ou ailleurs, était l’an dernier le téléphone intelligent selon les résultats d’une enquête rendue publique mercredi par le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO).

Parmi les usagers du web âgés de 18 ans et plus, 48 % des gens y avaient accès avec leur téléphone, alors que 34 % d’entre eux utilisaient plutôt l’ordinateur portable ou de table.

Le CEFRIO ajoute que le choix de l’appareil varie avec l’âge. Chez les adultes âgés de 18 à 44 ans, 74 % utilisent maintenant le plus fréquemment le téléphone intelligent pour accéder au web. Cependant, les adultes âgés de 55 ans et plus continuent d’utiliser le plus souvent l’ordinateur. Chez les 55 à 64 ans, ils sont 47 % à opter pour l’ordinateur et seulement 26 % pour le téléphone intelligent.

Ces changements sont observés dans le contexte où la proportion d’adultes québécois qui ont utilisé le web est demeurée stable: 93 % en 2019 comparativement à 95 % en 2018.

Parmi tous les appareils électroniques dont disposent les adultes, c’est le téléphone intelligent qui a connu la plus grande progression au Québec, passant de 73 % en 2018 à 77 % en 2019. Au cours des quatre dernières années, c’est d’ailleurs le téléphone intelligent qui a connu la plus forte croissance de son taux d’adoption passant de 58 % en 2016 à 77 %.

Le CEFRIO a observé que l’ordinateur portable ou de table demeurait néanmoins en 2019 l’appareil électronique dont disposait personnellement la plus grande proportion d’adultes, 81 %, ce qui était tout de même 4 % de moins qu’en 2018.

Par ailleurs, le taux de foyers québécois abonnés à un service de télévision, que ce soit par câblodistribution ou fibre optique, est passé de 79 % en 2018 à 77 % l’année dernière dans l’ensemble de la population adulte. La baisse la plus marquée a été relevée chez les 18-24 ans et, dans une mesure un peu moindre, chez les 25-34 ans, les 35-44 ans et les 45-54 ans.

En parallèle, la popularité des services payants pour visionner des films ou des séries sur le web a continué d’augmenter. De 40 % des foyers connectés québécois en 2016, ce taux a bondi à 57 % l’an dernier.

En 2019, Netflix a été de loin le service d’abonnement le plus populaire au Québec avec 42 % des foyers branchés qui sont abonnés à ce service suivi de Club Illico avec 17 %.

 


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Les Québécois ont dépensé 8,5 milliards $ en ligne en 2016

22/03/2017 | Denis Lalonde

On ignore toutefois quelle proportion de ce montant est dépensée à l'extérieur de la province.

Commerce électronique: les Québécois demeurent infidèles

10/03/2015 | Martin Jolicoeur

Seulement 25% des sommes dépensées en ligne au Québec le sont sur des sites d'entreprises québécoises.

À la une

10 choses à savoir vendredi

Il y a 10 minutes | Alain McKenna

Bombardier a frappé dans le mille, ce titre boursier séduit plus que Tesla, une auto neuve par jour à 700$/mois.

«Je possède 41 300 actions de Bombardier, que faire?»

BALADO. Les actionnaires sont nombreux à se demander quoi faire avec leurs actions de Bombardier. Voici une réponse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

06:49 | LesAffaires.com et AFP

«Attention au risque d'un réveil brutal des marchés, assez complaisants ces derniers jours.»