La start-up MovingWaldo veut vous aider à défaire vos cartons

Publié le 27/06/2019 à 07:00

La start-up MovingWaldo veut vous aider à défaire vos cartons

Publié le 27/06/2019 à 07:00

Par Catherine Charron
Une famille emménage dans sa nouvelle maison.

(Photo: 123RF)

Quatre ans après avoir débuté ses activités, la start-up montréalaise MovingWaldo, qui offre un service de soutien au déménagement, souhaite maintenant vous aider à vous installer dans votre nouveau quartier.

Changements d’adresse et location de camion ne sont que quelques exemples de tâches à accomplir lorsqu’un déménagement approche. Et s’il était possible de tout faire à partir d’un même site web ? C’est avec cette prémisse en tête que se sont lancés en affaires Guillaume Lahoud et Philippe Tardif-Michaud en 2015.

Clin d’œil au célèbre personnage aux lunettes rondes et au chandail rayé, MovingWaldo aspire à devenir la plateforme qu’utiliseront tous les Canadiens pour orchestrer leur déménagement.

C’est avec un peu de naïveté et pas mal de cœur au ventre, aux dires de Philippe Tardif-Michaud, qu’en 2015 les deux cofondateurs ont approché des compagnies pour leur offrir de collaborer à leur service de changements d’adresse.

Le site web de MovingWaldo

(Photo: Catherine Charron)

Un an après avoir entamé leurs démarches, cent cinquante entreprises québécoises de huit différents secteurs d’activité ont répondu à l’appel. Lors de leur premier exercice financier, ce sont 6000 usagers qui ont utilisé le site web.

Au fur et à mesure que ce nombre a crû, de nouvelles fonctionnalités et des partenaires d’affaires s’y sont greffés.

Aujourd’hui, dix à quinze milles déménagements passent par MovingWaldo tous les mois, et le rythme de croissance de l’affluence sur la plateforme bondit de 250 et 300 % à chaque année.

« C’est comme la poule ou l’œuf; maintenant qu’on a de l’achalandage, les entreprises embarquent et comme on a beaucoup de partenaires, l’achalandage augmente », dit Philippe Tardif-Michaud, celui qui travaille au développement des affaires de la start-up.

« L’Expedia du déménagement »

Parmi ces nouveaux services, on compte un outil de comparaison des taux hypothécaires, un système de soumissions d’assurance habitation, et de location de camions de déménagement.

Alors que certains d’entre eux, comme le dispositif de comparaison de forfaits internet, ont été développés à l’interne, d’autres ont pu être offerts grâce à des partenariats avec d’autres compagnies.

Appuyés par un investisseur qui les a suivis dès leurs débuts et des fonds tirés de leurs poches, les cofondateurs sont parvenus jusqu’à présent à faire évoluer l’entreprise en faisant du « bootstrapping », soit en utilisant les ressources monétaires qu’ils avaient déjà. Mais pour aspirer aux buts qu’elle s’est fixés, l’équipe maintenant composée de six personnes de MovingWaldo commence à anticiper une première ronde de financement à l’automne prochain.

C’est qu’elle a de grands projets pour la plateforme. En plus d’entendre à consolider sa présence dans le reste du pays, MovingWaldo souhaite aider sa clientèle à s’implanter dans son nouveau quartier. « On explore notamment la possibilité de travailler avec des pharmacies pour que l’utilisateur puisse transférer ses ordonnances à celle qui sera la plus proche de leur prochaine maison », révèle Philippe Tardif-Michaud, sans donner de date de butoir.

Bien que ses services se diversifient, et que sa mission tend à vouloir dépasser l’étape du déménagement, MovingWaldo demeurera gratuit pour ses usagers, soutient le cofondateur de la start-up.

« Notre modèle d’affaires est gagnant pour tout le monde. On reçoit des commissions de nos partenaires d’affaires qui concluent une entente avec des utilisateurs de la plateforme […], on se considère comme l’Expedia du déménagement », résume Philippe Tardif-Michaud.

Sur le même sujet

Start-up: Montréal réintégrera-t-elle le peloton mondial?

13/11/2018 | François Normand

L'écosystème montréalais veut réintégrer le top 20 mondial d'un prestigieux palmarès. Mais cela ne sera pas facile.

Monsieur Trudeau, n'entravez pas le succès de nos entrepreneurs!

Mis à jour le 02/10/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Réussir en affaires est un exploit. Ne compliquez pas la vie des entrepreneurs encore plus.

À la une

L'ACÉUM est un moindre mal, dans les circonstances

14/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Canadiens et Mexicains ont intérêt à mettre derrière eux la réingénierie du libre-échange en Amérique du Nord.

Trois placements à contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/12/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.